Fès: Deux policiers contraints de brandir leurs armes de service pour arrêter un individu mençant

10 janvier 2020 - 03:26

 Deux officiers de paix exerçant à la Préfecture de police de Fès ont été contraints, jeudi, de dégainer leurs armes de service sans en faire usage lors d’une intervention sécuritaire pour arrêter un multirécidiviste qui était en état d’ébriété avancé et de forte impulsivité, et qui a exposé leur vie à un danger sérieux à l’aide d’une arme blanche de grande taille.

La salle de commandement et de coordination de la Préfecture de police de Fès avait reçu un avis au sujet d’un individu qui semait le chaos sur la voie publique sous l’effet de la drogue, dans des conditions à même de porter atteinte à la sécurité des citoyens au quartier Aouint El Hajjaj, indique la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, faisant savoir qu’une patrouille de police a été dépêchée sur place mais le prévenu a manifesté une opposition farouche à l’aide d’une arme blanche, ce qui a contraint les deux policiers à brandir leurs armes de service pour le neutraliser et saisir l’arme blanche à sa possession.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, a conclu le communiqué.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

L’ONEE crée une Salle des Marchés pour la gestion des risques

L’UACC appelle à un plan Marshall pour la relance du secteur de la communication

Covid-19 : 238 nouveaux cas confirmés au Maroc, 12.290 au total