Sijilmassi: Les banques appelées à éviter les erreurs de programmes comme «Mokawalati»

30 janvier 2020 - 02:44

Ce qui est arrivé aux jeunes promoteurs avec les programmes, « Mokawalati » et « Mobadarati » ne doit pas se répéter, a prévenu le président du groupe Crédit agricole Tarek Sijilmassi.

Lors d’une intervention à une conférence sur « le financement de l’économie nationale : un développement d’intégration» à la chambre des représentants, le responsable a ainsi invité les banques à accompagner les jeunes porteurs de projets et à bien distinguer ceux pouvant réussir de ceux condamnés à l’échec pour ne pas répéter les erreurs du passé.

Il a également appelé les jeunes à ne pas présenter aux banques des projets qui se ressemblent, du « copier coller » dit - il , car cela ne peut mener qu’à l’échec.

Dans la même perspective, Il a souligné qu’il est de la responsabilité des banques d’accompagner les porteurs de projets pour connaitre leur chances de réussite et éviter leur échec comme cela s’est vu dans le passé avec des jeunes qui intègrent le système de financement mais sans être capable de tenir leurs engagements.

Pour Tarek Sijilmassi, le secteurs bancaire doit répondre à trois enjeux. Le premier est celui du financement du secteur agricole. il existe, dit- il, un million 200 mille fermes (20 % peuvent être fiancées par des produits bancaires traditionnels et 40 % par des micro crédits).

Une deuxième catégorie n’accepte pas le financement traditionnel et ne répond pas aux critères des micros crédits. Pour elle, le Crédit agricole a créé une filiale spéciale, « Tamwil Al fallah », qui fonctionne selon les lois de précaution spéciale de Bank Al-Maghrib.

Pour le financement des projets non agricoles dans le monde rurale, Sijilmassi a indiqué que le Crédit agricole a lancé le programme «Al Mostatmir Al karaoui» qui veille à accueillir, avec respect, tout porteur de projet qui se présente à l’un des bureaux de notre banque.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La Bourse de Casablanca débute en hausse

Groupe Atlanta: hausse de 5,6% du résultat net à 213 MDH au S1-2020

Managem: Hausse du RNPG à 98 MDH au S1-2020