À Orly, des Algériens et Français d’origine algérienne se voient refuser le rapatriement en Algérie (vidéo)

20 mars 2020 - 05:39

Alors qu’Air Algérie a mis en place une opération de rapatriement des Algériens à l’international, beaucoup de nationaux ou binationaux algériens et même français souhaitent profiter de ces vols, même s’ils ne sont pas concernés. Une situation qui a créé des tensions dans certains aéroports français.

Il n’y a pas que les citadins qui tentent de rejoindre la campagne en ces temps de confinement. De nombreux Algériens résidant en France et même des citoyens français d’origine algérienne souhaitent rejoindre l’Algérie pour la période de confinement général.

Ils tentent de profiter de l’opération de rapatriement des voyageurs algériens bloqués à l’étranger organisé par les autorités de ce pays en lien avec Air Algérie. La compagnie aérienne a donc mis en place à partir du 18 mars neuf vols, dont six depuis la France.


«Nous, on n’est pas des Algériens?!»

Les nombreux Algériens qui ne sont pas résidents en Algérie et qui souhaitent tout de même rentrer en Algérie ne peuvent être pris en compte par Air Algérie, qui est débordée par le nombre de demandes.

Des vidéos et photos montrant des personnes d’origine algérienne en panique dans des aéroports circulent sur les réseaux sociaux. Parmi elles, une vidéo tournée à l’aéroport d’Orly montre la détresse d’un consul algérien qui tente d’expliquer à une foule très tendue qui souhaite rentrer en Algérie qu’ils ne seront pas acceptés sur les vols s’ils ne sont pas résidents en Algérie.

Dans cette vidéo, le consul d’Algérie a un mal fou à expliquer aux Français d’origine algérienne ou aux non-résidents qui souhaitent se rendre en Algérie qu’ils ne sont pas une priorité pour le rapatriement. On y voit aussi un homme interpelle le consul: «nous on n’est pas des Algériens?», une question qui met ce dernier mal à l’aise, et à laquelle il a du mal à répondre:

«Ce n’est pas une question d’Algérien ou pas, c’est une question de priorité. Ce n’est pas la peine de poser des questions qui gênent tout le monde. Personne n’a dit que vous n’êtes pas Algérien», se défend-il.

Une pilule que la foule a du mal à avaler. on entend alors des gens crier: «on ne vous fait plus confiance! Vous êtes des menteurs!». Pourtant, pour bon nombre de citoyens algériens, il n’est pas judicieux de partir d’un foyer d’épidémie comme la France en Algérie. Contacté par Sputnik France, Salah, un citoyen algérien étudiant en France, explique pourquoi:

«Pour moi, ça ne fait pas de sens de rentrer en Algérie pour les citoyens présents en France. On est en France dans un des foyers de l’épidémie, si ça se trouve, je suis porteur du virus. Je ne vois pas pourquoi je vais aller en Algérie et contaminer ma famille ou mes concitoyens», explique-t-il. 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: les Etats-Unis atteignent le cap de 200.000 décès

Covid-19: Un test israélien avec des résultats en 1 seconde et une précision de 95%

Le président malien annonce sa démission