Polémique entre la CGEM et le GPBM, Les banques devant leurs responsabilités

28 mars 2020 - 08:24

Alors que le Maroc tente, dans une union de ses forces vives, de faire face à la crise Coronavirus, et au moment ou l’on s’attendait à une réaction citoyenne de nos banques, leur groupement professionnel vient de faire une sortie pour le moins étonnante et malvenue contre la Confédération Générale des Entreprises des Maroc (CGEM).

Cette dernière, par la voie de son président Chakib Alj, avait sollicité le Groupement professionnel des Banques du Maroc (GPBM) pour intervenir rapidement afin d’aider financièrement les entreprises obligées de fermer et de licencier à cause de la crise actuelle.

En réaction à cette requête pleine de bon sens de la CGEM, Othman Benjelloun et Mohammed El Kettani, respectivement président et vice-président du le GPBM, s’en sont pris à la CGEM en lui adressant une missive au ton virulent : « Inadmissible, infondée (…) votre lettre n’est pas à la hauteur de la responsabilité nationale » disent les signataires estimant qu’ils s’agit « d’attaques et d’allégations contre le secteur bancaire dénuées de tout fondement », et d’un « discours qui tend à « diviser et à semer unitilement la panique».

Toutefois, le GPBM s’est dit prêt à étudier, au cas par cas, les problèmes de toutes les entreprises ayant des difficultés avec les banques notamment pour ce qui est de leurs besoins en fonds de roulement. Rappelant les mesures qu’il a pris récemment, le GPBM annonce qu’il est entrain d’étudier avec le Comité de Veille Economique la mise en œuvre, dés lundi prochain, de ses engagements relatifs au «report des échéances de crédits et l’octroi de crédits de fonctionnement pour les entreprises touchées».

Le rôle des banques est crucial en ces temps de crise où l’on doit faire l’économie d’une telle guerre de communiqués. Le moment est plus qu’opportun pour dépasser l’image «négative » que dégage ce secteur auprès des marocains. Sa responsabilité et son engagement citoyen sont vitaux pour éviter la faillite d’une grande partie de nos PME et des milliers de licenciements prévus avec des risques sur la stabilité de notre pays.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La Bourse de Casablanca débute en hausse

Groupe Atlanta: hausse de 5,6% du résultat net à 213 MDH au S1-2020

Managem: Hausse du RNPG à 98 MDH au S1-2020