Lettre ouverte au HCP: TAFRA appelle à l'accès aux données complètes du HCP

13 avril 2020 - 03:08

Dans une lettre ouverte adressée à Ahmed Lahlimi, l’association TAFRA interpelle le Haut Commissaire au Plan sur l'accès aux données publiques dont dispose le HCP afin de « contribuer à l’effort national de lutte contre la pandémie » du coronavirus.

Signée jusqu’à présent par 68 universitaires et acteurs de la société civile, cette lettre, reçue par le journal «Al Oâmk», vise, «en ces temps particuliers de lutte contre la pandémie du Covid 19, mais aussi plus largement, à obtenir ces données dans leur version détaillée, et ainsi pouvoir les exploiter, en toute transparence, à des fins de recherche et d’analyse».

«En tant que chercheurs, statisticiens, épidémiologistes, économistes, professeurs, journalistes, géographes, médecins, avocats, développeurs, citoyens, nous souhaitons, disent les signataires, contribuer par nos moyens, nos compétences et par notre disponibilité à l’effort national de lutte contre la pandémie du Covid-19, ainsi qu’à la promotion de politiques publiques fondées sur des données probantes».

«Nous voulons travailler, de manière bénévole, à la production de solutions déterminantes au défi posé à notre pays, et au soutien des efforts des pouvoirs publics et de la société civile, pour le relever. Nous disposons des compétences, du savoir-faire et de la volonté pour accomplir notre devoir citoyen. En revanche, nous ne disposons pas des données brutes indispensables à ce travail», précise la lettre.

TAFRA appelle particulièrement à « rendre accessibles l’ensemble des micro données du recensement général, et la documentation afférente, ainsi que celles des enquêtes socio-économiques, sur les ménages, l’emploi, la consommation» car les données publiés, jusqu’à présent par le HCP restent, selon l’association « incomplètes et empêche toute analyse pertinente».

Rappelant le cadre constitutionnel et juridique encadrant sa démarche, TAFRA estime que « ces données sont publiables sans atteinte à la protection des données personnelles, en conformité avec notre législation et les meilleures pratiques internationales, sont la condition de l’existence de la recherche publique nationale, ainsi qu’un outil précieux pour traverser cette crise».

Parmi les personnalités signataires citons notamment Driss Ksikes, Najib Akesbi,  Mohammed Masbah, Latifa El Bouhsini, Mounia Bennani Chraibi, Ahmed Aidani, Mehdi Alioua, Rachid Aourraz, Fadma Aït Mous, Kamal El Mesbahi…

L’association TAFR qui travaille sur l’accès à l’information, notamment dans le domaine politique, avait initié, récemment, une démarche académique visant à étudier et analyser les données collectées par le HCP pour aider les pouvoirs publiques dans la lutte contre les effets du Coronavirus.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 1.672 nouveaux cas confirmés et 1.435 guérisons en 24H

L’hôpital militaire marocain déployé à Beyrouth offre plus de 3200 services médicaux

L’ONEE crée une Salle des Marchés pour la gestion des risques