Les entreprises de transport touristique en crise: Une nouvelle plainte contre les banques

15 avril 2020 - 10:17

La Fédération nationale de Transport Touristique (FNTT) est une nouvelle fois montée au créneau pour dénoncer des banques ayant procédé au prélèvement des échéances des crédits contractés par les entreprises travaillant dans ce domaine.

« C’est une mesure antipatriote et irresponsable », s’indigne la FNTT dans une lettre adressée au ministre de l’économie et des finances et reçue par le journal « Al oâmk », alors que le pays traverse des moments critiques depuis la déclaration de l'état d'urgence sanitaire.

la Fédération appelle à «suspendre le remboursement des dettes et des prélèvements bancaires et à les rééchelonner sans intérêt pour une période d'un an, avec une exonération fiscale pour le secteur du transport touristique pour sauver l'entreprise et préserver ses emplois, car le secteur ne peut reprendre ses activités immédiatement après la fin de La crise ».

Elle appelle également au «soutien des entreprises pour qu’elles puissent tenir leurs engagements au lieu de les obliger à contracter plus de crédits, à la prolongation de la durée des aides accordées aux personnes non inscrites à la sécurité sociale qui sont sans emploi et ce jusqu'à la fin de l'année et du retour de l'activité touristique, ainsi qu’à la suspension, par les compagnie d'assurance, des certificats d'assurance jusqu'à la fin de la crise ».

Plusieurs entreprises du secteur se sont plaintes auprès de la Fédération pour le non respect par certaines institutions bancaires des directives du Comité de Veil Economique concernant le report des échéances de crédits sans paiement d’intérêts ni de majorations de retard. Des demandes ont, ainsi, été adressée aux banques pour appliquer ces directives mais en vain.

« Ces refus sont arbitraires », souligne la Fédération, car « ne prenant pas en compte les conditions actuelles ni le moral, au plus bas, des entrepreneurs».
« Ces banques n’ont pas pris en compte les hautes instructions du roi Mohammed VI, appelant à manifester un véritable esprit de citoyenneté, de fraternité et de synergie en aidant les entreprises touchées par cette pandémie avec ses conséquences économiques catastrophiques » ajoute la lettre.

A cette occasion, la FNTT renouvèle sa demande au Comité de veil, à la présidence du gouvernement ainsi qu’au ministère du tourisme pour publier un communiqué explicite adressé aux banques exigeant « la suspension du paiement de tous les crédits sans intérêt ni complication aucune».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Un accord de 20 millions de dollars entre la BERD et le CAM pour stimuler le commerce extérieur

Bank Al-Maghrib maintient inchangé son taux directeur à 1,5%

Casablanca: Lancement de « Boost with Facebook » pour soutenir les PME marocaines