Hassan El Fad s’explique: Polémique sur le financement des comédies du ramadan sur la télé publique

27 avril 2020 - 04:05

Le célèbre comédien marocain Hassan El Fad a réagi à une polémique suscitée par le financement de ses émissions diffusés sur la télévision publique durant le mois de ramadan.

Dans un post sur son compte facebook, Hassan El Fad a tenu à préciser qu’il est le «seul acteur» marocain dont les œuvres n’ont jamais reçu de soutien financier de la télévision marocaine. Au contraire, explique t – il, la deuxième chaîne 2M gagne énormément d’argent grâce aux revenus publicitaires accompagnant ses émissions. Cependant, cette chaine n’a pas jamais dépensé « un seul dirham pour soutenir mon travail durant le ramadan ».

Et de poursuivre: « Après la première diffusion d’une émission, 2M gagne beaucoup d’argent des revenus publicitaires, de sa rediffusion durant plusieurs années, ainsi que de sa rediffusion sur YouTube sans que la chaine ne dépense aucun dirham».

Il a en effet révélé que « 2M n’a jamais dépensé un seul dirham sur mes œuvres durant le ramadan … mais elle touche de l’argent pour passer mes émissions … Ce sont les sponsors privés qui financent mes œuvres et non l’argent public. Ces derniers paient 2M pour les diffuser ».

« En fait, dit – il, c’est ma petite entreprise qui contribue à l’argent public en payant des impôts et en créant de la valeur commerciale ajoutée dont le premier bénéficiaire est une chaîne publique … Je suis l’unique acteur dont l’œuvre n’a jamais bénéficié de l’argent d’aucune chaine de télévision ».

Par ce pot, Hassan El Fad entendait répondre à un commentaire de l’un de ses admirateurs qui avait écrit: « Hassan El Fad, le clown du Ramadan, est un exemple de la mauvaise gestion des deniers publics. Il reçoit un budget énorme pour nous présenter des comédies de mauvais gout pendant le ramadan alors que de nombreux secteurs tels que la santé et l’éducation souffrent d’un manque de financement».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

Majid Bekkas en concert Gnaoua pour fêter l’Union Européenne (vidéo)

Algérie : décès du chanteur Idir, légende de la musique kabyle

Covid-19 : 55 nouveaux cas confirmés au Maroc, 4.120 au total