Office des changes: Allègement du déficit commercial de 1,9% à fin avril

31 mai 2020 - 02:25
MAP

Le déficit commercial du Maroc s’est allégé de 1,9% à près de 66,25 milliards de dirhams (MMDH) au cours des quatre premiers mois de l’année en cours, selon l’Office des changes.

Cet allègement s’explique par les baisses respectives accusées par les importations et les exportations de marchandises de 12,6% à 147,74 MMDH et 19,7% à 81,49 MMDH, sous l’impact de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), précise l’Office des changes dans son récent bulletin sur les indicateurs des échanges extérieurs, ajoutant que le taux de couverture a perdu 4,8 points à 55,2%.

Le recul des importations de biens est due à la diminution des importations de biens d’équipement (-7,8 MMDH), de produits énergétiques (-5,7 MMDH), de produits finis de consommation (-5,4 MMDH), de demi produits (-4,4 MMDH) et de produits bruts (-1,7 MMDH), relève la même source. En revanche, les achats de produits alimentaires ont augmenté de plus de 3,9 MMDH.

S’agissant des exportations, leur repli est attribuable à la baisse des ventes de la majorité des secteurs, notamment de l’automobile (-39%), du Textile et cuir (-28,3%), de l’aéronautique (-33,9%), de l’agriculture et l’agroalimentaire (-7%), des autres extractions minières (-30%), de l’électronique et l’électricité (-1,9%) et des autres industries (-15,7%). A la hausse, les ventes des phosphates et dérivés ont augmenté de 0,2% à 34 millions de dirhams (MDH).

La balance des échanges de services a affiché un excédent en baisse de 9,1% à 24,6 MMDH, fait savoir l’Office des changes, notant que les exportations et importations de services ont reculé respectivement de 11,1% et 12,8%.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

Les économistes istiqlaliens critiquent « les insuffisances » du projet de loi rectificatif des finances

Maroc: Une croissance de plus de 4% prévue en 2021

Malgré Coronavirus, Fitch confirme la solidité financière de la SCR