La démolition du café historique de la Kasbah des Oudayas : El Ferdaous Interpellé

16 juillet 2020 - 10:31

Le parlementaire de la Fédération de la gauche démocratique (FGO) Omar Balafrej appelle à l’intervention du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports Othmane El Ferdaous suite à la démolition du café historique de la Kasbah des Oudayas à Rabat.

Dans une question écrite, dont le journal « Al Oâmk » (rédaction arabophone) détient copie, le député s’interroge si l'inspecteur des bâtiments historiques à la Conservation régional du patrimoine culturel a bien donné sa permission pour démolir ce bâtiment classé, comme le requiert la loi. Il s’est également demandé pourquoi ne pas recourir à des techniques de restauration au lieu de démolir tout le bâtiment.

Après la vague de protestation que cette démolition a suscité chez les rbatis, deux associations, « Ribat Al Fath » et « Rabat Salé mémoire» sont sorties pour expliquer que le projet de rénovation du café maure fait partie d'un grand projet de réhabilitation de l'ensemble de la Kasbah. Il s’agit, selon les deux associations, de restaurer certains sites et bâtiments architecturaux dans leurs formes d'origine conformément à une étude d’impact réalisée à cet effet. Une étude qui s’est basée sur des documents historiques et sur d’anciennes photos de ces sites.

Au niveau des infrastructures, et selon le bureau d'études, le site hébergeant le café souffre de graves fissures, en raison des constructions qu’il a connues au cours des dernières décennies. Cela a produit, notamment, l’érosion du sol et des murs ainsi que celle des poutres de ciment et de bois...etc. Par conséquent, le site qui accueille un grand nombre de touristes marocains et étrangers risque de s'effondrer.

D'un point de vue architectural, les deux associations soulignent que ce projet préservera l’identité du site sans aucun changement, et que toutes les précautions seront prises pour supprimer les ajouts ou les constructions qui ont altéré la réalité architecturale historique de ce lieu ancré dans la mémoire collective des marocains.

À cette occasion, les deux associations ont convenu d'engager des consultation avec toutes les parties concernées, y compris la société civile, et de créer des commissions de suivie de tous les projets sensibles liés au patrimoine matériel et immatériel de la ville.

Pour rappel, le café maure qui surplombe la rivière du Bouregreg est une destination touristique par excellence à Rabat. Classée comme patrimoine mondial par l'UNESCO, la Kasbah des Oudayas a été bâtie par les Almoravides au 12siècle.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

L’artiste marocain Anouar Al Joundi tire sa révérence

L’actrice et ancienne ministre de la Culture, Touria Jebrane, tire sa révérence

Fathallah Sijilmassi reçoit le Prix du livre économique francophone