El Ouafi : Mettre à profit les compétences des MRE pour le développement du pays

12 août 2020 - 06:05

La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, en charge des Marocains résidant à l'étranger Nezha El Ouafi a souligné l’importance qu’accorde son ministère pour à mettre à profit les différentes compétences des MRE pour le développement de leur pays d'origine.

S'exprimant lors d'une rencontre scientifique à l'occasion de la Journée nationale de l'immigré organisée sou la thématique «Pour renforcer la contribution des MRE aux projets nationaux de développement », elle a déclaré que cette célébration s'inscrit dans un contexte exceptionnel marqué par la pandémie du Coronavirus.

Le choix de cette thématique témoigne, selon elle, du rôle joué par les MRE sur le plan économique, à travers leurs contributions efficaces dans différents projets de développement au Maroc. C’est aussi une occasion pour rendre hommage à leurs compétences et à leurs larges connaissances dans divers domaines, ce qui pourraient renforcer les partenariats entre le Maroc et leurs pays de résidence.

Selon la ministre, le Maroc a exprimé, à plusieurs reprises, «sa forte volonté pour mobiliser les compétences des MRE en les considérer comme des acteurs actifs du développement économique et social et un levier pour promouvoir l'investissement et le transfert des connaissances, à travers leur organisation en réseaux contribuant à la défense des intérêts du Maroc».

Elle a expliqué que le programme du ministère vise ainsi à mobiliser ces différents talents en créant un cadre de communication permettant de les mettre en valeur et de créer des opportunités pour leur participation effective dans l'élaboration et la mise en œuvre des programmes de développement au Maroc.

Elle a indiqué que le ministère a réussi, ces dernières années, à créer de nombreux réseaux de compétences marocaines résidant à l'étranger (l’Allemagne, les États-Unis, le Canada, les Émirats arabes unis et la France) travaillant dans différents domaines (avocats, médecins, professionnels des médias, ingénieurs aéronautiques, spécialistes de l'environnement, etc.).

Malgré l’existence de nombreuses opportunités pour mobiliser les compétences marocaines au service du développement de l'économie nationale, la ministre a reconnu le manque d'initiatives visant à faire connaitre les opportunités d'investissement dans les milieux des investisseurs marocains, et la complication de certaines démarches administratives, sans parler de certains obstacles auxquels peuvent se heurter ceux qui souhaitent créer leurs projets».

A cet égard, Nezha El Ouafi a appelé les régions à jouer leurs rôles et à répondre aux diverses demandes et besoins légitimes des MRE aussi bien au niveau régional que local, afin de «renforcer leur confiance et leur sentiment d’appartenance à leurs régions d’origine » selon une approche participative basée sur la convergence entre les plans de développement locales et les orientations des politiques nationales relatives aux marocains du monde.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Tazi: Le débat sur la richesse est « dangereux » et ne mènera pas à une réconciliation

Zagora : le conseil provincial adopte des projets en matière d’éducation, de santé et d’eau potable

Un leader du RNI : « Ni «G8 » ni « G4 », nous refusons toute alliance avant les élections »