Maroc: La croissance économique prévue à 4,8% en 2021

28 septembre 2020 - 09:49
MAP

L'économie nationale devrait afficher une croissance de 4,8% en 2021, a, lundi à Rabat, souligné le ministre de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration, Mohamed Benchaâboun.

"Compte tenu du scénario du Fonds monétaire international (FMI) concernant la reprise de l'économie mondiale (+5,2%), en particulier dans la zone euro (5,3%), la croissance économique nationale devrait s'établir à 4,8%", a indiqué M. Benchaâboun qui présentait devant la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, l'exécution de la LF-2020, le projet de loi de finances (PLF-2021) et la programmation budgétaire triennale.

Cependant, a-t-il poursuivi, cette croissance ne pourrait pas compenser complètement la contraction économique de 2020, laquelle est prévue à -5,8% et ce, en raison du report de la reprise de certains secteurs, comme le tourisme et les activités connexes, ainsi que de la détérioration du marché du travail et des investissements des sociétés.

M. Benchaâboun a fait savoir que la valeur ajoutée agricole devrait progresser de 11%, sous l'hypothèse d'une récolte céréalière de 70 millions de quintaux (qx) et compte tenu des prévisions du ministère de l'Agriculture qui font état d'une hausse de la production des agrumes (29%) et celle d'olives (14%).

Il a également mis l'accent sur la nécessité de mettre une place une politique basée sur l'appui de la relance économique via l'investissement public, le renforcement de l'emploi, le soutien du financement, ainsi que sur l'élaboration de stratégies sectorielles dédiées aux secteurs les plus touchés à travers "le pacte pour la relance économique et l'emploi".

S'agissant de la programmation budgétaire triennale, M. Benchaâboun a indiqué que la croissance économique devrait se situer à 4,2% en 2022, avant d'atteindre 4,6% en 2023.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Communiqué du Cabinet royal

AMMC: Émissions de titres de créance: Hausse de 31% en 2019

Climat des affaires au Maroc: les opérateurs optimistes au T3-2020