Covid-19 : une nouvelle souche « hors de contrôle » en Angleterre met les pays européens en alerte

20 décembre 2020 - 04:50

La variante de coronavirus circulant dans une partie du territoire britannique fait réagir plusieurs pays européens. Les Pays-Bas, la Belgique, et l’Italie ont notamment annoncé une suspension des liaisons aériennes avec le Royaume-Uni.

Mesure de prévention. Alors qu’une variante de Covid-19 circule sur une partie du territoire britannique, plusieurs pays européens ont annoncé, dimanche 20 décembre, suspendre les déplacements ou envisager cette restriction pour les personnes en provenance du Royaume-Uni. Des mesures encouragées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a appelé ses membres à « renforcer leurs contrôles » et « d’accroître leurs [capacités de] séquençage [du virus avant d’en savoir plus sur les risques posés par cette nouvelle variante] ».

La Belgique va suspendre les vols et les trains en provenance du territoire britannique à partir de dimanche minuit (23 h GMT), a déclaré à l’AFP un responsable du gouvernement. Le Premier ministre, Alexander De Croo, a précisé à la télévision belge VRT que la durée de la suspension serait d’au moins 24 heures.

Le gouvernement néerlandais a suspendu, dimanche à 6 heures, heure locale (5 heures GMT), ses vols en provenance du Royaume-Uni. Cette suspension sera en vigueur au moins jusqu’au 1er janvier, le communiqué officiel ajoutant que des restrictions supplémentaires pourraient être décidées en fonction de l’évolution de la situation.

« Une mutation infectieuse du virus du Covid-19 est en circulation au Royaume-Uni. On dit qu’elle se diffuse plus facilement et plus vite et qu’elle est plus difficile à détecter », a déclaré le ministère néerlandais de la Santé dans un communiqué.

Une note conseillant aux Néerlandais de ne « pas voyager », sauf si cela est absolument nécessaire, a par ailleurs été publiée par le gouvernement néerlandais dans le but d’éviter la propagation du virus.

Rome a également annoncé une suspension de ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni. « Comme gouvernement, nous avons le devoir de protéger les Italiens, et pour cette raison, après en avoir averti le gouvernement britannique, avec le ministère de la Santé, nous sommes sur le point de demander la suspension des vols à destination et en provenance de la Grande-Bretagne », a annoncé le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi di Maio. « Notre prioriété est de protéger les Italiens et nos compatriotes. »

L’Allemagne, quant à elle, envisage « sérieusement » une suspension des vols en provenance du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud – où a aussi été découverte une variante du Covid-19 –, a indiqué dimanche à l’AFP une source gouvernementale. « Des restrictions du trafic aérien en provenance de Grande-Bretagne et d’Afrique du Sud sont une option sérieuse [actuellement examinée par Berlin] », a indiqué cette source proche du ministère de la Santé.

La France « suit de près » la situation sur le territoire britannique, selon une source gouvernementale à l’AFP.

« La nouvelle souche était hors de contrôle »

Ces annonces interviennent peu de temps après celle faite par le gouvernement britannique du reconfinement de Londres et du sud-est de l’Angleterre pour tenter de juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du virus.

Le ministre de la Santé britannique, Matt Hancock, a indiqué dimanche que la nouvelle souche de Covid-19 était « hors de contrôle », pour justifier le reconfinement de Londres et d’une partie de l’Angleterre, qui pourrait, selon lui, durer jusqu’au déploiement d’un vaccin.

« Malheureusement la nouvelle souche était hors de contrôle. Nous devions reprendre le contrôle, et la seule manière de le faire, est de restreindre les contacts sociaux », a déclaré Matt Hancock sur Sky News. « Ce sera très difficile de la garder sous contrôle jusqu’à ce qu’un vaccin soit déployé ».

Une nouvelle souche jusqu’à 70 % plus contagieuse

Le cabinet du Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a pris la « décision préventive » d’interdire les vols en provenance du Royaume-Uni et a appelé les citoyens néerlandais à ne pas voyager, sauf en cas d’absolue nécessité.

« Au cours des prochains jours, avec d’autres pays membres de l’Union européenne, [le gouvernement néerlandais] explorera les possibilités de limiter davantage le risque que la nouvelle souche du virus ne soit importée du Royaume-Uni », indique le communiqué du ministère de la Santé.

Les Pays-Bas s’imposent actuellement un confinement de cinq semaines jusqu’à la mi-janvier, les écoles et les commerces non essentiels étant fermés, afin de freiner un rebond du virus.

Selon le ministère de la Santé, « l’étude d’un cas aux Pays-Bas au début de décembre a révélé un virus correspondant à la variante décrite au Royaume-Uni ». Les experts néerlandais s’efforcent d’établir si d’autres contaminations sont liées à ce cas.

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a déclaré samedi, que selon les premières données, le virus qui circule à Londres et dans le sud-est de l’Angleterre est jusqu’à 70 % plus contagieux que la précédente souche.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

France: le gouvernement promet de former 1,4 million de demandeurs d’emploi en 2022

Manifestations contre la réforme agricole : Des milliers d’agriculteurs bloquent les routes aux portes de Delhi

l’UE reconnait les certificats Covid 19 de vaccination et de test délivrés au Maroc