L’élite politique juive au Maroc: Genèse et structuration(1955-1960)

08 janvier 2021 - 12:09

Résumé

« L’élite politique juive au Maroc : genèse et structuration» s’inscrit dans le cadre d’un mémoire de recherche en sciences politiques, préparé par l’étudiant Abdallah MEKOUAR, sous l’encadrement du Professeur Ahmed BOUJDAD. La soutenance dudit mémoire aura lieu lemardi 12 Janvier 2021, à 15h,à l’annexe  de la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales de Rabat Agdal (Grand Maghreb).

Le jury sera composé des Professeurs :

  • Ahmed BOUJDAD, Président
  • Farid El Bacha,Doyen de la FSJES-Agdal; membre
  • Abdellah Ouzitan ; de l’Université de Bordeaux;membre
  • Abdelhamid BENKHATTAB, FSJES-Agdal ;membre

Ce travail de recherche traite de la genèse et de l’ascension socio-politique de l’élite juive marocaine. L’objectif est alors de décortiquer le processus desa structuration sur l’échiquier politique, et de mettre en avant  ses rôles et ses contributions majeures à la dynamisation de la vie politique marocaine, en l’occurrence pendant la période de l’indépendance.

De cette problématique, ressortent deux axes majeurs. Le premier volet ambitionne de cerner les caractéristiques clésde l’élite juive marocaine et les circonstances de son émergence. Il s’articule alors essentiellement autour du parcours des juifs marocains, et retrace leur évolution de par l’histoire. L’analyse porte également sur la présence des juifs au Maroc et leur rapport aux Sultans, avant et après le protectorat.

Le second volet appréhende quant à lui,  l’évolution des rôles de ladite élite : du conseil à la contribution au processus  décisionnel.

En effet, la première partie de ce mémoire aborde le parcours de l’élite juive marocaine, et met en exergue la panoplie de fondementsthéoriques et paradigmes sociétauxayant contribué à son ascension remarquable dans l’échelle socio-politique.

L’éthique juive y a elle-même amplement contribué. Grâce à son savoir-faire et à son savoir-être, une certaine partie de la communauté juive marocaine a réussi à se hisser au rang d’élite politique nationale, occupant par conséquent, des postes stratégiques, et des positions de haut niveau dans le processus décisionnel, et ce, de pair avec leurs homologues marocains.

Démarqués par leur géniecommercial, leur gestion distinguée des contingences, et leur expertise prononcée dans les monde de la finance, des affaires et des relations internationales, bon nombre de juifs marocains ont réussi à prouver leur potentiel et à  forger au fil des années, le noyau d’une élite éminente, faisant partie intégrante des structures du pouvoir.

La seconde partie de ce mémoire, s’intéresse quant à elle au statut de cette élite à l’aube de l’indépendance, et à l’évolution de sonrôle consultatif àcelui de la contribution au processus décisionnel.

Ce volet traite également de la position infaillible et de l’appui inconditionnel de l’Etat marocain, de par son histoire, à l’égard de la communauté juive,partant de sa stratégie visionnaire à faire du Maroc un pays démocrate, ouvert et tolérant, où les valeurs de la coexistence, de la symbiose et du vivre ensemble sont maîtres.

Par ailleurs, ce travail de recherche couvre les différentes facettes de la participation de l’élite juive marocaine à la vie politique nationale, en tant que leaders politiques, syndicaux, activistes, ministres ou encore conseillers de Sa Majesté.

L’immigration de cette élite, de par le monde,  fait également objet de réflexion.

En définitive, ce travail démontre l’authenticité et la particularité de l’élite juive politique au Maroc, et sa contribution conséquente à l’enrichissement de la vie politique marocaine.

L’ensemble des réflexions avancées dans cette étude, sont étayées par des statistiques, manuscrits et extraits de journaux de la communauté juive.

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

L’Istiqlal soutient le gouvernement mais appelle à rassurer le peuple

Le PPS critique l’imposition du pass vaccinal, et propose de modifier le décret sur l’état d’urgence sanitaire

Un Marocain, élu Président de la Société Européenne de Recherche Biomédicale sur l’Alcoolisme