Un parti de l’opposition dénonce « l’autoritarisme» du régime algérien et son mépris pour le Hirak

27 février 2021 - 08:01

Le Front des forces socialistes (FFS), le plus ancien parti d’opposition en Algérie, a dénoncé le «caractère autoritaire du régime» et son «mépris» pour « Le Hitak», le mouvement de protestation que connait le pays ces dernières années.

Dans un communiqué de son Instance présidentielle, à l’occasion du deuxième anniversaire du lancement du « Hirak », le FFS estime que «l’une des manifestations de ce mépris est l’intensification des mesures répressives ». Cela se traduit également par « l’emploi de certains médias et le rejet de toute initiative politique visant à sortir de la crise et qui proposerait des solutions concrètes et consensuelles pour désamorcer cette situation particulièrement explosif.  »

L’instance dirigeante du FFS s’attend à « un retour de la révolte populaire avec plus de détermination et d’audace si le régime continue d’ignorer les préoccupations et les aspirations des citoyens ».

Selon elle, «la mobilisation populaire aussi bien sur l’ensemble du territoire algérien qu’à l’étranger a révélé le caractère répressif du régime et la nécessité d’un changement radical». Un régime qui « n’a pas réussi à sortir le pays de la crise politique, économique, sociale et sanitaire ».

Le FFS a renouvelé son appel pour «entendre la vois de la sagesse » afin d’éviter « les scénarios catastrophiques des extrémistes de tous bords», appelant, particulièrement, les «décideurs à prendre en considération « l’intérêt suprême de la nation en permettant un sursaut national en vue d’un changement pacifique de l’ordre existant ».

L’instance dirigeante du FFS a également appelé les militants du parti à continuer à participer à ce mouvement. «Le Front des forces socialistes encourage ses militantes et militants à poursuivre leur lutte au sein de cette révolution populaire en vue d’un changement démocratique» dit le communiqué.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Algérie : le Hirak de retour pour dénoncer le pouvoir militaire et réclamer plus de démocratie

L’ambassadeur d’Italie en RDC assassiné à Kibumba au Nord-Kivu

France: Un confinement local décrété dans les Alpes-Maritimes pour deux week-ends