Le groupe Total serait impliqué dans la corruption en Birmanie

04 mai 2021 - 04:44

Dans son édition de demain, mercredi, le quotidien « Le Monde » révèle que le groupe pétrolier français « Total » serait impliqué dans une corruption à grande échelle en Birmanie pour exploiter les gisements de gaz dans ce pays.

Selon des documents consultés par le journal, des centaines de millions de dollars seraient versés aux généraux de la junte au pouvoir. Intitulé « les millions de Total à la junte birmane », l’enquête journalistique indique que cet argent est « détourné des caisses de l’Etat par le biais d’une société enregistré au Bermudes », l’un des célèbres paradis fiscaux.

Sur le site internet du groupe, on peut lire des réponses au journal « Le Monde » mais qui ne donnent aucune explication au sujet de la corruption supposée. D’après le journal, Total aurait accepté que ce système de partage des revenus soit « validée » par le pouvoir depuis 1990.

Un système essentiel pour le maintien au pouvoir des généraux qui ont organisé, il y a quatre mois, un push contre le gouvernement légitime. Le pays vit depuis au rythme de manifestations quotidiennes qui ont couté la vie à des centaines de personnes.

Total est l’une des sept plus grandes compagnies pétrolières au monde avec 200 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2019. Le gaz est extrait au large des cotes de la Birmanie depuis des dizaines d’années.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La chaîne d’information « France 24 » interdite en Algérie.

Des députés européens vent debout contre une résolution controversée sur le Maroc

Les GAFAM et les multinationales visées par un impôt mondial unifié