Pedro Sanchez à Ceuta : « Nous rétablirons l’ordre dans la ville et aux frontières »

18 mai 2021 - 07:06

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez est arrivé mardi dans la ville occupée de Ceuta, accompagné de son ministre de l’Intérieur Fernando Grande Marlaska pour s’enquérir de la situation dans la ville suite à une vague massive d’immigrants marocains.

Des milliers d’immigrants marocains sont entrés dans la ville à pied, à la nage et en canots pneumatiques hier et aujourd’hui en provenance de la ville limitrophe d’El Fnidek.

Arrivé à Ceuta par hélicoptère, Sanchez, a été accueilli par les protestations et pris à partie par quelques citoyens espagnols rassemblés aux portes de l’héliport, qui ont accusé le gouvernement d’avoir abandonner Ceuta.

Après avoir été informé de la situation dans la ville, par le délégué du gouvernement, Salvadora Mateus, le maire Juan Vivas et par les services de sécurités, Sanchez a déclaré qu’il a eu des entretiens à ce sujet avec le roi Philippe VI indiquant que l’Espagne sera « ferme pour assurer la sécurité de la ville. Elle est résolue, a-t-il dit, pour faire face à tout les défis en toutes circonstances ».

Et d’ajouter: « Nous rétablirons l’ordre dans la ville et sur ses frontières le plus rapidement possible. J’en assure tous les espagnols, et en particulier ceux qui vivent à Ceuta et Melilla ».

Sanchez a qualifié la crise actuelle des migrants d’« exceptionnelle », soulignant que « la sécurité de Ceuta, en tant que partie intégrante de notre nation, sa sécurité et la tranquillité de ses citoyens sont garanties par le gouvernement par tous les moyens ».

Il a indiqué que le gouvernement est en dialogue permanent avec le roi Philippe VI pour étudier les mesures qui doivent être prises à Ceuta, sous la supervisions d’une commission mixte mise en place mardi par le Conseil des ministres.

Quelques 6000 marocains, dont la moitié sont des mineurs, ont réussi à immigrer, clandestinement, à Ceuta. Environ 1500 d’entre eux ont été expulsés aujourd’hui par les autorités espagnoles.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

l’UE reconnait les certificats Covid 19 de vaccination et de test délivrés au Maroc

Guinée: des militaires annoncent avoir arrêté le président Alpha Condé et dissous la Constitution

Turquie : Conscience collective et technologie pour lutter contre Covid 19