Le projet de loi sur l’exercice de la médecine par les étrangers au Maroc adopté

28 juin 2021 - 04:20

Le projet de loi 33.21 autorisant les étrangers à exercer la médecine au Maroc est passé, lundi, à l’unanimité à la Commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants apprend on au journal « Al Oâmk ».

Malgré l’opposition de l’Ordre des médecins (CNOM) et une longue campagne de lobbying, le texte a été adopté. Après avoir franchi cette étape, le projet doit être, maintenant, discuté en plénière avant de le présenter à la Chambre des conseillers.

Le président du Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) Mohamadine Boubekri avait estimé dans une déclaration au journal « Al Oâmk » (rédaction arabophone) que ce texte représente « un danger pour la santé des marocains » du fait qu’il n’est encadré par aucun garde – fou et pose diverses problématiques .

De son côté, le ministre de la Santé avait défendu ce projet de loi soulignant le rôle qu’il pourrait jouer pour résoudre le problème de pénurie de ressources humaines dans le secteur de la médecine.

Il avait indiqué qu’il pose plusieurs conditions à l’exercice de cette profession par les médecins étrangers, notamment l’existence d’un accord de réciprocité, le mariage avec un ressortissant (e) marocain (e) pour une durée d’au moins 5 ans, ou encore la résidence de manière continue au Maroc pendant une durée d’au moins 5 ans.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Le détail des indemnités des présidents des conseils des régions et des communes

Zaina Idihli : Une ambition au service d’un changement tangible à Souss Massa

Les forces françaises tuent Abou Walid Sahraoui, chef de l’EI au Grand sahara