El Otmani ouvre la porte à une candidature de Benkirane aux élections législatives

03 août 2021 - 12:47

Le secrétaire général du PJD Saâdeddine El Otmani s’est exprimé, pour la première fois publiquement, au sujet d’un probable retour de l’ex président du gouvernement Abdalilah Benkirane à la course pour les élections législatives.
Il a, clairement, laissé la porte ouverte à une éventuelle candidature de Benkirane dans la ville de Salé où il a l’habitude de se présenter depuis 1998, rapporte le journal « Al Oâmk » (rédaction arabophone).

Intervenant mardi, au forum de la presse organisé par l’agence de presse Maghreb Arabe (MAP), Saâdeddine El Otmani a expliqué que Benkirane est libre de se présenter aux prochaines élections et personne au sein du parti ne s’y oppose.

Ceux qui disent que le Secrétariat général (organe exécutif du parti) tente de l’exclure « se font des illusions » a-t-il souligné. La direction du parti avait publié, récemment, une première liste de candidats où ne figurait pas Benkirane, ce qui avait suscité des réactions et des soupçons de blocage qui serait nés d’éventuelles différends internes relatifs au leadership.

Saâdeddine El Otmani a expliqué que le Secrétariat général s’est prononcé, dernièrement, au sujet de certaines candidatures mais il n’a pas encore fini l’examen des candidatures de la région de Rabat Salé, ajoutant que cela sera fait durant les deux prochains jours.

Il est à noter que le secrétariat régional du parti à Rabat Salé avait choisi, à la quasi-unanimité, Benkirane comme tête de la liste pour les élections législatives au niveau de la circonscription de la ville de Salé. Mais c’est le secrétariat général qui a le dernier mot. C’est à lui de valider ou de refuser les propositions de candidature qui remontent des différentes régions du Maroc.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Littoral d’El Jadida menacé : L’Alliance pour le climat appelle à l’intervention du wali et du Centre d’investissement

La Chambre des conseillers approuve le projet de loi des finances

Exclusif. Mohamed Al Aâsli: Le journal « Al Massaâ » papier n’est pas mort malgré « le complot »