Le MP promet une équité spatiale et une fonction publique régionale

28 août 2021 - 10:22

C’est un programme électoral résolument social et rural que le parti du mouvement populaire (MP) a préparé pour le 8 septembre promettant une réduction des disparités sociales et un regroupement des fonds de soutien de l’Etat, notamment, en faveur du monde rural.

Lors de la présentation des grandes lignes de ce programme, jeudi, Mohamed Ouzine, membre du bureau politique du parti a également plaidé pour une fonction publique régionale via une révision des statuts de la fonction publique sans passer, nécessairement, par un système de contractualisation comme celui, actuellement en vigueur, dans l’’éducation.

Il a également promis de créer un fonds national d’aide sociale qui regrouperait tous les fonds de soutien actuels, estimant que « la dispersion des fonds génère des conflits politiques et affecte négativement l’effet escompté».

Par ailleurs, le programme a proposé la création d’un établissement publique dédiée, uniquement, aux affaires du monde rural. « Cela fait des décennies que nous appelons à créer une agence de la montagne mais notre proposition est restée dans les tiroirs », a révélé Ouzine.

Le dirigeant du MP a expliqué que son parti aspire à réduire les disparités spatiales, à traves un système fiscal qui tient compte des déséquilibres régionaux et en augmentant le budget des collectivités territoriales de 20%.

Parmi les mesures visant, également, à réduire ces disparités : une subvention de 1000 DH pour chaque famille nécessiteuse, le remplacement du bois de chauffage par le gaz butane subventionné pour préserver les forêts et la réduction des factures d’électricité de 50 % pour les habitants des zones montagneuses.

Dans le domaine de l’éducation, le parti a promis une révision des salaires des enseignants en leur permettant tous, aussi bien les enseignants du primaire que du secondaire d’accéder au grade «hors échelle». Il s’est également engagé à ouvrir davantage de collèges et de lycées dans le monde rural, à développer le programme de bourses scolaires «Taissir» et à augmenter les bourses des étudiants des zones enclavées.

S’agissant la langue amazighe, Ouzine a déclaré : « Nous voulons une mise en œuvre de la loi sur l’officialisation de la langue amazighe à travers des politiques publiques touchant tous les secteurs sous la supervision d’une commission nationale indépendante ad hoc».

Certains fondements et priorités sont toujours présents dans les programmes électoraux du MP, a rappelé Mohamed Ouzine, mais «Qu’avons-nous réussi à réaliser sous des gouvernements hybrides? s’est il interrogé. « Nous avons essayé de laisser notre empreinte mais les résultats ont été frustrants, notamment sur le plan de l’équité spatiale ».

Il a, cependant, promis d’introduire des réformes fondamentales dans le futur.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: Plus de 860.000 personnes ont reçu la 3ème dose

Revenus des sportifs: Le PLF-2022 propose la révision de l’abattement forfaitaire

Le complexe commercial « M Avenue » ouvre ses coulisses à Marrakech