L’OMDH appelle le chef du gouvernement et la majorité au respect de leurs engagements en matière des droits humains

01 octobre 2021 - 06:52

A la veille de l’annonce du nouveau gouvernement, l’Organisation Marocaine des Droits Humains (OMDH) a adressé un mémorandum au chef du gouvernement désigné Aziz Akhannouch l’appelant au respect de ses engagements antérieurs dans le domaine des droits économiques, sociaux et politiques à travers des mesures concrètes.

Cette initiative a été prise « sur la base d’une lecture attentive des programmes électoraux des trois partis qui composent la majorité gouvernementale », indique le document de l’organisation, reçu par le journal « Al Oâmk ».

Parmi les revendications de l’OMDH, on notera l’interdiction de la peine de mort, et la ratification du premier protocole annexé au Pacte international relatif aux droits civils et politiques relatif à la réception des plaintes, auquel le gouvernement précédent s’était engagé.

L’OMDH exige également la ratification de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et des domestique et du Statut de la Cour pénale internationale. Elle appelle à développer une stratégie nationale de lutte contre l’impunité et à réviser toutes les lois limitant les libertés publiques ou individuelles.

Pour l’OMDH, les engagements électoraux du RNI, du PAM et de l’Istiqlal doivent se traduire dans « des mesures visibles et mesurables dans le programme du prochain gouvernement » en vue, notamment, « d’assurer la continuité du service public en mettant à jour des projets de lois qui sont en souffrance comme c’est le cas du projet de loi pénale ».

Le prochain gouvernement devrait, aussi, mettre en œuvre les mesures inscrites dans le plan d’action national en matière de démocratie et des droits de l’homme, et les dispositions constitutionnelles relatives à la création du Conseil suprême de sécurité, du Conseil consultatif de la jeunesse et des associations, ainsi que de l’Instance chargé de la parité et de la lutte contre toutes les formes de discrimination, souligne le mémorandum.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Littoral d’El Jadida menacé : L’Alliance pour le climat appelle à l’intervention du wali et du Centre d’investissement

La Chambre des conseillers approuve le projet de loi des finances

Exclusif. Mohamed Al Aâsli: Le journal « Al Massaâ » papier n’est pas mort malgré « le complot »