Un nouvel élan aux relations maroco-espagnoles

23 mars 2022 - 09:30

Dans un message adressé à Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 18 mars, le chef du gouvernement espagnol a exprimé pour la première fois le soutien de l’initiative d’autodétermination proposée par le Maroc en 2007, comme la solution la plus sérieuse et la plus crédible pour la résolution du différend artificiel autour du Sahara marocain .
Cette nouvelle position du gouvernement espagnol est un changement stratégique important , sachant qu’il a toujours été l’un des principaux soutiens européens du front séparatiste. C’est un tournant historique dans l’histoire des relations maroco-espagnoles, qui survient à un moment où les relations Maroc – Espagne connaissent des tensions durant ces deux dernières années .
D’autant plus , cet évènement vient couronner l’action de la diplomatie marocaine, marquée du sceau de la fermeté et la clarté dans l’identification du partenaire, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI , et s’inscrit dans les nouvelles mutations géopolitiques et géostratégiques dont le Royaume est devenu un acteur régional majeur.
La consécration de l’intégrité territoriale du Royaume ouvrira des perspectives prometteuses en faveur d’un partenariat durable entre le Maroc et ses partenaires dans le cadre du respect mutuel , et constitue incontestablement une base solide pour un nouvel élan aux relations maroco-espagnoles.
Or , malgré les tensions entre le Maroc et l’Espagne qui ont été marquées dernièrement , les relations entre les deux pays se caractérisaient par un partenariat productif à plusieurs niveaux , d’autant plus que l’Espagne est le premier partenaire  économique du Maroc depuis une décennie , tout en entretenant de bonnes relations bilatérales dans les domaines politique, culturel et de la recherche scientifique et que les deux pays œuvrent ensemble à la stabilité et à la sécurité du pourtour méditerranéen.
De plus, l’Espagne est parmi les pays d’Europe reconnaissant les efforts fournis par le Royaume du Maroc en matière de gestion globale du phénomène migratoire et en matière de lutte contre le terrorisme. A savoir que les différents services de renseignement marocains travaillent de manière très étroite avec la France, l’Espagne et le Portugal dans le cadre d’un G4 sécurité.
Faut-il rappeler aussi, que l’Espagne apporte un soutien aux intérêts du Maroc, notamment au sein de l’Union Européenne, L’Espagne ayant été au premier rang des pays qui ont soutenu le Maroc lors du renouvellement de l’accord de pêche, et ce, après la conclusion de l’accord agricole où l’Espagne a adopté une position positive.
Vrai à dire , sur la base de cette nouvelle position du gouvernement espagnol , les relations entre les deux pays vont s’inscrire dans l’inauguration d’un nouvel élan aux relations bilatérales fondées sur la confiance, la transparence, et le respect mutuel. Il s’agit d’une opportunité de grande envergure pour inaugurer une nouvelle étape du partenariat Maroc –Espagne .

 

Khalid Cherkaoui Semmouni , Professeur de droit constitutionnel et Directeur du Centre de Rabat pour les Etudes Politiques et Stratégiques

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Soft Power : Le Maroc parmi les pays les plus influents en Afrique

Le paradoxe de Jouahri

Aperçu sur la compétitivité et la complémentarité économique des énergies à bas carbone : l’option nucléaire pour la production d’électricité et le dessalement de l’eau de mer