Reprise des liaisons maritimes pour les passagers à travers le détroit de Gibraltar

13 avril 2022 - 01:00

Les compagnies maritimes ont repris progressivement, mardi, leurs services passagers à travers le détroit de Gibraltar.

Le port Tanger Med a commencé à accueillir les navires à passagers en provenance des ports espagnols, français et italiens, alors que les ferrys ont repris leurs activités entre le port Tanger Med et le port espagnol de Tarifa, en plein respect du dispositif spécial de lutte contre la Covid-19, toujours en place pour protéger et sécuriser le parcours des passagers piétons et en véhicules au sein du port.

Le port Tanger Med propose 20 liaisons quotidiennes, le reliant aux ports d’Algésiras, Barcelone (Espagne), Marseille, Sète (France) et Gênes (Italie), alors que le nombre de liaisons devrait augmenter dans les prochaines semaines avec la reprise du trafic passagers et l’approche de l’été.

Les liaisons maritimes pour les passagers ont repris progressivement à partir du port Tanger Med à destination des ports espagnols, français et italiens, a annoncé M. Kamal Lakhas Directeur du Port Tanger Med Passagers, dans une déclaration à la presse, soulignant que « l’ensemble des autorités et des services sont totalement mobilisés pour réussir cette reprise dans les meilleures conditions de confort et de sérénité pour les voyageurs ».

« En coordination avec l’autorité portuaire espagnole de la baie d’d’Algésiras (sud de l’Espagne), avec laquelle Tanger Med collabore de manière exemplaire, les passagers piétons et en autocar peuvent accéder au port Tanger Med à partir d’aujourd’hui, tandis que les passagers en véhicules pourront accéder au port Tanger Med à partir du 18 avril », a-t-il expliqué, rappelant que les laissions maritimes à destination de la France et de l’Italie ont repris depuis hier.

Et de rappeler que durant la période de fermeture due à la pandémie, Tanger Med s’est engagé dans un programme d’amélioration de ses services aux voyageurs d’une enveloppe totale de 85 millions de dirhams, visant le réaménagement de la gare maritime pour les passagers piétons, le renforcement des ombragés dans les installations portuaires, la mise en place d’un nouveau circuit supplémentaire pour les passagers en véhicules pour l’amélioration des temps de passages, et le renforcement des services prodigués aux passagers (aires de jeux pour enfants, salles d’attentes, salles de prières…etc).

Concernant le port de Tanger Ville, qui propose une seule liaison maritime le reliant au port espagnol de Tarifa, le premier navire à accoster ce matin, après plus de deux années de fermeture en raison de la pandémie.

Le Commandant et directeur des opérations du port de Tanger Ville, M. Moahmed Maghazi, a indiqué qu’après deux années de fermeture, le port de Tanger Ville a accueilli aujourd’hui un groupe de passagers, affirmant que « le port est parfaitement prêt, en coopération et en coordination avec toutes les parties prenantes (autorités locales, sécurité nationale, douanes, agents de santé aux frontières et autorités portuaires), afin d’assurer les conditions sûres et saines pour le transit et l’accueil des voyageurs ».

Dans une déclaration à la MAP, il a relevé que deux liaisons maritimes seront programmées entre les ports de Tanger Ville et de Tarifa dans le premier jour de la reprise des liaisons maritimes, pour les passagers piétons, alors que ls passagers en véhicules seront accueillis à partir du lundi prochain, ajoutant que le nombre des liaisons maritimes devrait progressivement augmenter avec le retour du trafic maritime au niveau pré-Covid.

Le ministère du Transport et de la Logistique avait annoncé, lundi, la reprise progressive des services passagers entre les ports marocains de Tanger Med et de Tanger ville et les ports espagnoles d’Algesiras et de Tarifa, dans le cadre du rétablissement des liaisons maritimes entre le Maroc et l’Espagne.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La météo pour ce samedi 16 avril 2022

Omra 2022: Une envolée des tarifs qui interpelle

Tanger: saisie d’environ 2 tonnes de viandes blanches impropres à la consommation