La mort par balle d’un enfant marocain déclenche des manifestations à Sebta (VIDEO)

19 avril 2022 - 11:00

La guerre des gangs dans la ville occupée de Sebta a causé la mort d’un mineur marocain de 15 ans, Ibrahim Boufelham, d’une balle dans la tête dans le quartier Principe, il y a deux jours, ce qui a suscité de grandes protestations des habitants du quartier, qui ont dénoncé le manque de sécurité dans les rues de la ville.

Mardi après-midi, des centaines de personnes ont fait leurs adieux au corps de l’enfant Ibrahim Boufelham, qui a été enterré au cimetière de Sidi Moubarak à Sebta, avec la participation de sa famille et de ses amis dans une triste atmosphère, tandis que la procédure d’autopsie médicale a retardé son enterrement pendant deux jours.

Selon le journal « El Faro » publié , bien que l’enfant ait été emmené vivant à l’hôpital universitaire « Loma Colmenar », son état était grave, et sa mort a été annoncée à l’aube, environ trois heures après avoir reçu une balle dans la tête.

Des sources médiatiques à Ceuta ont déclaré que la mort du mineur marocain avait probablement été causée par des règlements de compte entre deux gangs afin de contrôler le marché de la drogue dans la région, notant que la victime conduisait le vélo de quelqu’un d’autre et que le propriétaire du vélo était la cible en premier lieu. Le quartier Principe a connu une tension sans précédent après le meurtre accidentel de l’enfant d’origine marocaine, alors que des manifestants ont incendié des voitures, tandis que des éléments de la protection civile sont intervenus pour les éteindre.

Le quartier a également connu une importante présence policière avec l’annonce d’un couvre-feu et la fermeture de certains établissements. :

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Mexico: Focus sur les liens historiques entre le Maroc et les pays d’Amérique latine

USA: TikTok accusé d’induire en erreur ses utilisateurs

Le sommet sino-arabe, « une étape historique », selon Beijing