Cultures de printemps: Le programme d’installation en hausse de 20% en superficie (ministère)

26 avril 2022 - 12:00

La superficie globale programmée pour les cultures de printemps en bour, hors maraichage, au cours de la campagne actuelle est d’environ 272.000 Ha, en hausse de 20% par rapport aux réalisations de la campagne précédente, selon le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

« Près de 220.000 Ha de cette superficie globale sont consacrées aux principales grandes cultures de printemps qui comprennent le pois chiche, le maïs, le tournesol et le haricot sec, le reste est occupé par d’autres cultures mineures », relève le ministère dans un communiqué.

« Les pluies enregistrées donnent de bonnes perspectives pour les cultures de printemps. En effet, le retour des précipitations est survenu durant la phase propice d’installation de ces cultures, notamment pour le pois chiche, le maïs grain, le tournesol et les cultures maraichères de printemps », explique le ministère.

À ce jour, les superficies des grandes cultures de printemps (pois chiche, maïs grain, tournesol, haricot sec) ont atteint 211.000 Ha, soit 97% du programme prévisionnel, soit une hausse de 19% par rapport aux réalisations de la campagne agricole précédente, précise la même source.

« Les réalisations se présentent comme suit selon les espèces : maïs grain (110.380 Ha), en hausse de 16% par rapport aux réalisations de la campagne précédente (94.930 Ha), pois chiche (64.712 Ha), en hausse de 4% par rapport aux réalisations de la campagne précédente (62.490 Ha), tournesol (28.447 Ha), en hausse de 49% par rapport aux réalisations de la campagne précédente (19.110 Ha) et haricot sec (8.183 Ha), en hausse de 14% par rapport à la campagne précédente (7.180 Ha) », détaille le ministère.

Concernant les cultures maraichères de printemps sous irrigation, les semis ont atteint près de 50.000 Ha, soit 62% du programme prévisionnel (80.000 Ha). Les taux de réalisation pour les principales espèces sont de 50% pour la pomme de terre, 68% pour l’oignon, 39% pour les carottes et navets, 72% pour la courge et courgette, 41% pour la pastèque et 37% pour le melon. Et de préciser que le semis de ces cultures continue jusqu’à la première quinzaine de juin, relevant que la production permettra de couvrir les besoins de consommation du marché local en produits maraichers pendant la période estivale et que l’évolution du développement de ces cultures et les productions prévisionnelles restent tributaires des conditions climatiques (humidité et températures) du mois de mai.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Tourisme: les recettes se renforcent de 123,3% à fin avril 2022 (DEPF)

Trésor: la dette totale à 903,3 MMDH à fin mai (DTFE)

CA de l’Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021