E-commerce: 20 millions de transactions au Maroc pour plus de 7 milliards de dirhams en 2021

05 mai 2022 - 10:00

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Riad Mazour, a révélé que le secteur du commerce électronique au Maroc a connu un développement rapide, le nombre total d’opérations d’exécution au Maroc ayant atteint 20,7 millions d’opérations d’exécution, pour une valeur totale de 7,7 milliards de dirhams.

En réponse à une question écrite du parlementaire Noureddine Harouchi du Parti de l’Union constitutionnelle, le responsable gouvernemental a déclaré que le nombre d’opérations de paiement électronique au Maroc a augmenté de 45% par rapport à 2020, tandis que la valeur totale de ces opérations a augmenté de 28%. Mazour a expliqué que la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Corona a contribué à la promotion et à la croissance du commerce électronique à la lumière de la propagation des téléphones intelligents et de la généralisation d’Internet, notant que 84% des Marocains dans les zones urbaines ont confirmé que les changements causés par la pandémie concernant l’utilisation des moyens numériques ne s’arrêtera pas et sera permanente..

Mazur a souligné que le gouvernement s’emploie à assurer une croissance harmonieuse et homogène pour toutes les lignes commerciales, de manière à permettre aux commerçants de bénéficier des avantages offerts par le commerce électronique, car il travaille dans ce contexte pour suivre le rythme de la numérisation du commerce à travers plusieurs projets. Parmi ces projets, a indiqué Mazour, le ministère de l’Industrie et du Commerce travaille à la création d’un centre d’incubation et d’accélération des entreprises émergentes dans le secteur du commerce numérique afin de développer des solutions numériques adaptées aux besoins des commerçants, en partenariat avec l’École polytechnique Mohammed VI.

Le responsable du gouvernement a indiqué que la loi de finances de 202 prévoyait des incitations pour encourager la performance par téléphone pour les commerçants, puisque le nombre de transactions réalisées grâce au paiement mobile dans les cinq ans était exonéré d’impôt sur le revenu et de taxe sur la valeur ajoutée, pour les revenus professionnels soumis au régime unifié.

Il convient de noter que le commerce électronique est l’achat et la vente de biens et de services sur Internet, où les commerçants affichent leurs produits sur des plateformes en ligne, et les clients peuvent effectuer des achats à partir de smartphones, d’ordinateurs ou de montres intelligentes. :

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

PLF-2023: un engagement renouvelé pour renforcer les piliers de l’Etat social

Assurances/Réassurance: Les indicateurs clés au S1-2022

OPCVM: la lettre mensuelle de l’ASFIM en 4 points clés