La région TTA, un leader en matière d’énergies renouvelables (DG du CRI)

04 juin 2022 - 05:00

La région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA) est devenue, aujourd’hui, un leader et une référence nationale en matière d’énergies renouvelables, grâce à ses 5 projets de parcs éoliens déjà opérationnels, a souligné le directeur général du Centre régional d’investissement (CRI-TTA), Jalal Benhayoun.

« La région TTA est devenue aujourd’hui, grâce à son potentiel éolien (avec une vitesse moyenne des vents de 9 m/s à 40 m/s) et solaire (avec un taux d’ensoleillement de 300 jours par an), un leader et une référence nationale en matière d’énergies renouvelables, à la faveur de ses 5 projets de parcs éoliens déjà opérationnels avec une puissance globale de 360 MW, soit 13% de la puissance installée au Maroc, avec un investissement global dépassant les 8 milliards de dirhams », a relevé M. Benhayoun, qui intervenait lors d’un séminaire organisé vendredi à Tanger, sous le thème « Les énergies renouvelables au service de la décarbonation des industries exportatrices ».

Cette performance est due également au nouveau parc en cours de réalisation, notamment le parc photovoltaïque de Tanger, qui sera installé sur une surface d’environ 72 ha avec une puissance de 30 MW, et dont les panneaux sont fabriqués à Al Hoceima par un groupe américain, a-t-il fait savoir, notant que les éoliennes sont aussi fabriquées à Tanger Automotive City (TAC) par la société Siemens Gamesa.

Le responsable a indiqué que ces différents investissements trouvent leurs justifications aussi dans les besoins accrus en énergie, générés par la croissance économique et la réalisation d’infrastructures de taille au niveau de la région TTA, qui est considérée aujourd’hui comme le 2ème pôle industriel du Royaume avec une contribution au PIB national industriel à hauteur de 16,6%.

Il a, par ailleurs, estimé que la mise en place de la taxe carbone par l’Union européenne pénalisera en premier l’industrie régionale, puisqu’elle est principalement tournée vers l’export représentant plus de 80% du chiffre d’affaires régional, relevant que plusieurs entreprises au niveau régional ont déjà pris le chemin pour la décarbonation de leur processus de fabrication, dont l’usine Renault qui est depuis son entrée en activité est classée référence mondiale en matière d’excellence environnementale avec zéro émission carbone.

Aussi, plusieurs projets verts ont été lancés au niveau de la région, en l’occurrence la ville verte Chrafat sur 700 ha et la cité Mohammed VI Tanger Tech sur une surface de 2.100 ha, a-t-il poursuivi, soulignant que ces projets, qui seront alimentées principalement par de l’énergie renouvelable, sont de véritables exemples de la nouvelle stratégie menée par le Royaume, devenu un modèle à l’échelle internationale en matière de transition énergétique et écologique, grâce à la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI.

M. Benhayoun a, dans ce cadre, invité les entreprises marocaines à adhérer rapidement à cette nouvelle exigence, à s’aligner avec les orientations du Royaume et à tirer profit des avantages de se joindre aux différents efforts déployés par l’ensemble des acteurs, pour créer un avenir résilient à faible émission de carbone, réitérant l’engagement du CRI, grâce à l’appui de ses partenaires, à accompagner ces entreprises dans toutes les démarches nécessaires pour l’aboutissement de leur projet « green », allant de la recherche de financement, à la mise en relation avec les fournisseurs potentiels jusqu’à la formation et la recherche des ressources humaines qualifiées.

Cette conférence-débat, organisée par l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX), en partenariat avec Engie, Adiwatt et le CRI-TTA, s’inscrit dans le cadre des actions d’information et de sensibilisation menées par l’Association, et vise à présenter des mécanismes et outils concrets pour accompagner les entreprises marocaines, notamment celles exportatrices, dans leur transition vers la décarbonation.

Elle a été ponctuée par la présentation des solutions solaires et renouvelables et le partage d’expériences sur l’efficacité énergétique.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

agr

Le dirham devrait s’apprécier face au dollar à horizon 3 mois (AGR)

Énergie électrique: hausse de la production de 3,1% à fin juillet (DEPF)

Le dollar atteint son plus haut niveau face à l’euro depuis près de 20 ans