Grâce au leadership Royal, le Maroc s’impose comme ”socle” de stabilité et de sécurité (Analyste américaine)

30 juillet 2022 - 03:00

Dans un monde en tourmente et un voisinage confronté à d’énormes défis, le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, s’impose comme ”socle” de stabilité et de sécurité, a indiqué l’experte américaine en relations internationales, Irina Tsukerman.

“Nous avons vu que malgré les défis mondiaux et régionaux, y compris la pandémie de COVID-19, la crise alimentaire actuelle, les défis énergétiques mondiaux et l’inflation, les adversités liées au climat, ainsi que les enjeux régionaux liés à la sécurité, le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, a non seulement confronté ces obstacles, mais est en mesure d’apporter une contribution significative à la résolution de ces préoccupations”, a souligné Mme Tsukerman dans une déclaration à la MAP à l’occasion du 23è anniversaire de la Fête du Trône.

L’analyste américaine a fait référence à cet égard à l’importance qu’accordent les Etats-Unis au renforcement du partenariat stratégique solide et multiforme qui les lie au Maroc, ainsi que les positions fermes exprimées à cet égard par l’administration Biden qui, selon elle, estime à sa juste valeur le leadership du Royaume en tant que partenaire fiable dans la promotion de la sécurité et de la prospérité au niveau régional.

L’experte de la région MENA a noté à ce propos l’engagement de Washington à renforcer ces relations avec Rabat et à consolider davantage le partenariat stratégique aux plans politique, économique, sécuritaire…

“Le Maroc continue d’être un socle de stabilité en Afrique du Nord, en particulier à la lumière de son voisinage et des défis énergétiques et économiques connexes”, a-t-elle relevé, rappelant que le Maroc a été salué par les États-Unis comme un acteur important en matière de lutte contre le terrorisme et contre l’EI en Afrique en particulier.

Evoquant, d’autre part, les retombées de la guerre en Ukraine sur la sécurité alimentaire mondiale, Mme Tsukerman a noté que “la résilience du Maroc s’est manifestée en devenant une alternative potentielle majeure aux engrais pour les États du monde touchés par la pénurie”.

L’analyste américaine a, par ailleurs, relevé l’apport du Royaume à la paix et la stabilité dans la région, mettant en avant les résultats de la reprise des relations entre le Maroc et Israël tant en termes d’opportunités et d’échanges que sur la dynamique de paix régionale, grâce à la vision royale qui a “constamment défendu l’ouverture, la tolérance et le respect de toutes les religions”.

Au plan interne, l’experte américaine a mis en avant l’importance qu’accorde SM le Roi Mohammed VI à la promotion d’un développement soutenu et inclusif à travers le Royaume, soulignant en particulier les avancées réalisées dans les provinces du Sud, à la faveur du nouveau modèle de développement lancé par le Souverain en 2015 et qui implique toutes les composantes de la population locale.

“Le développement socio-économique à Laâyoune et Dakhla a été enclenché bien avant que l’investissement étranger ne devienne une réalité majeure au profit du bien-être des communautés locales”, a-t-elle souligné, rappelant le soutien international grandissant au plan marocain d’autonomie pour résoudre le différend régional autour du Sahara marocain.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Chefchaouen: tenue d’une conférence internationale sur les « Simuliidae »

Grands concerts de Rabat: la scène OLM Souissi retrouve son éclat après deux ans de Covid-19

Une importante délégation d’administrateurs du Groupe de la BAD en visite de travail au Maroc