Pelosi à Taiwan : La Chine convoque l’ambassadeur des Etats-Unis, annonce des exercices militaires

03 août 2022 - 04:00

La Chine a convoqué « d’urgence » l’ambassadeur des Etats-Unis à Beijing, Nicholas Burns, tard dans la nuit de mardi à mercredi, et annoncé des exercices militaires à balles réelles dans le détroit de Taïwan suite à l’arrivée de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, à Taipei. Lors de sa rencontre avec l’ambassadeur américain en Chine, le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Xie Feng, a adressé au diplomate de « fortes protestations » concernant la visite de Mme Pelosi, rapportent les médias chinois.

Xie a indiqué qu’il s’agit d’« une grave violation du principe d’une seule Chine et des trois communiqués conjoints sino-américains » au sujet de cette question. La visite de Mme Pelosi « a un sévère impact sur le fondement politique des relations entre la Chine et les Etats-Unis », a dit le responsable chinoise. Par ailleurs, le ministère chinois de la Défense nationale a publié, mardi soir, une déclaration en réponse au déplacement de Mme Pelosi à Taiwan, soulignant que l’armée chinoise « est en état d’alerte ». La déclaration, lue par le porte-parole du ministère, Wu Qian, a fait savoir que l’armée « mènera en réponse une série d’opérations militaires ciblées afin de sauvegarder résolument la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine ». Un communiqué, publié par l’agence Xinhua, indique « l’armée populaire de libération mènera d’importants exercices militaires et des activités d’entraînement, y compris des exercices à balles réelles », dans les eaux du détroit de Taiwan. « Pour des raisons de sécurité, il est interdit aux navires et aux aéronefs d’entrer dans les zones maritimes et l’espace aérien » de la zone où les exercices seront menés.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Algérie: le patron d’un groupe médiatique condamné à 10 ans de prison ferme

Sahara marocain: L’Espagne réaffirme sa position en soutien au plan d’autonomie

La Somalie décide d’ouvrir une ambassade à Rabat et un consulat général à Dakhla