L’Union européenne accorde au Maroc une aide financière exceptionnelle pour renforcer ses contrôles aux frontières

16 août 2022 - 04:00

Le gouvernement marocain s’apprête à recevoir un soutien supérieur à 500 millions d’euros de l’Union européenne afin d’intensifier les efforts de lutte contre l’immigration clandestine.

Selon ce qui a été rapporté par les médias espagnols, cette enveloppe financière permettra au Maroc de renforcer sa coopération avec l’Union européenne dans la lutte contre l’immigration clandestine en couvrant les coûts de la période 2021 à 2027, car ce financement dépasse son prédécesseur d’environ 50 %, selon les mêmes sources.

Les nouveaux mécanismes de coopération entre le Maroc et l’Union européenne comprendront, en augmentant le pourcentage de soutien, principalement le soutien à la gestion des frontières, le renforcement de la coopération avec la police, y compris les enquêtes conjointes, ainsi que la sensibilisation aux dangers de l’immigration clandestine, en plus renforcer la coopération avec les agences de l’Union européenne.

L’accord de coopération pour le contrôle des frontières entre le Maroc et l’Union européenne vise à aborder la coopération dans le domaine de la migration afin d’endiguer les nouvelles méthodes utilisées par les organisations de traite des êtres humains qui profitent du besoin de ceux qui souhaitent entrer en Europe, ainsi qu’à éviter les scénarios de drames humains à la frontière maroco-espagnole.

L’Union européenne et le gouvernement marocain ont convenu en juillet dernier de renouveler leur partenariat dans la lutte contre la traite des êtres humains, après la tragédie de Melilla, au cours de laquelle 23 migrants ont été tués alors qu’ils tentaient d’entrer sur le territoire espagnol.

Les parties ont également convenu de renouveler leur partenariat pour faire face aux réseaux de traite des êtres humains, en particulier après l’émergence de nouveaux schémas opérationnels caractérisés par une violence extrême.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Le CNDH lance un cycle de débats sur l’effectivité des droits et libertés

Jouahri: La dépréciation du dirham due à des flux « importants » à l’import

Football : Le Marocain Imrân Louza prolonge à Watford