Révocation de la reconnaissance de la pseudo « RASD » par le Kenya: Raila Odinga dément avoir attaqué la décision du Chef de l’Etat

17 septembre 2022 - 12:00

Raila Odinga, leader de la Coalition Azimio La Umoja et principal rival de William Ruto lors de la dernière élection présidentielle kényane, a démenti les informations selon lesquelles il aurait attaqué la décision du président kényan de révoquer la reconnaissance de la pseudo « RASD ».

« Les rapports véhiculés, selon lesquels j’ai attaqué la décision de Ruto de revoir la politique du Kenya sur le +polisario+ sont erronés », a écrit l’ancien Premier ministre kényan sur son compte twitter officiel.

M. Odinga, qui a recueilli 48,85% des votes lors du dernier scrutin présidentiel, a également souligné l’importance des relations entre le Maroc et le Kenya, qu’il a qualifiées de « bénéfiques ».

Suite au message de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au nouveau président de la République du Kenya, William Ruto, la République du Kenya a décidé de révoquer la reconnaissance de la pseudo « RASD » et d’entamer les étapes pour la fermeture de sa représentation à Nairobi, rappelle-t-on. Un communiqué conjoint, dont des passages ont été rendus publics par le site web du Palais d’Etat de la République du Kenya (State House), à la suite de la remise, mercredi, d’un message de SM le Roi au chef de l’Etat kényan, a indiqué « par respect du principe d’intégrité territoriale et de non-ingérence, le Kenya apporte son soutien total au plan d’autonomie sérieux et crédible proposé par le Royaume du Maroc, en tant que solution unique basée sur l’intégrité territoriale du Maroc, » pour résoudre ce différend.

« Le Kenya soutient le cadre des Nations Unies en tant que mécanisme exclusif pour parvenir à une solution politique durable et permanente au différend sur la question du Sahara, » a souligné le communiqué conjoint.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Le « polisario », « véritable bombe à retardement” pour l’Algérie (politologue)

La cour administrative de Londres rejette une action en justice contre l’accord d’association Maroc-GB

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov attendu à Marrakech