Le président du Parlement panafricain appelle depuis Rabat à l’instauration de structures institutionnelles unifiées pour booster le travail de cette institution

27 septembre 2022 - 04:00

Le président du Parlement panafricain (PAP), fm.Charumbira Fortune Zephania, a plaidé lundi à Rabat en faveur de l’instauration de structures institutionnelles unifiées tout en insistant sur la nécessité de booster le travail législatif de cette institution, notamment dans les domaines du commerce, de l’économie et de l’immigration.

Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une entrevue avec le président de la Chambre des conseillers, Naama Mayara, il a indiqué que le PAP œuvre aux côtés des parlements nationaux et des commissions économiques régionales en vue de mettre sur pied une plate-forme de concertation dédiée à la discussion de tous les sujets et défis posés en Afrique et ce, en considération du fait que  »les dossiers en examen dans lesdites institutions supposent nécessairement une coopération sur les plans continental et régional et même au-delà ».

Il a aussi noté que la visite qu’il effectue actuellement au Maroc à la tête d’une importante délégation vise à  »marquer la reprise des travaux au sein du parlement panafricain, au point mort pendant deux années en raison des répercussions de l’épidémie du Covid-19 et de certaines dissensions surgies lors de l’élection du bureau du parlement ».

 »Nous sommes ici au Maroc pour montrer à la population africaine et au monde entier que le parlement panafricain a bel et bien repris ses activités après un arrêt forcé en raison principalement de certaines divergences apparues lors de l’élection du bureau du parlement panafricain », a-t-il affirmé, avant d’assurer que  »cette institution continentale a fini par renouer avec un climat d’entente, de consensus et de transparence en parvenant à aplanir lesdites divergences ».

Dressant le bilan de sa visite au Maroc, le président du PAP a noté qu’elle a été  »fructueuse », ayant été consacrée à la discussion de dossiers concernant les relations bilatérales et intérieures », formant le vœu que de telles rencontres avec le parlement et le gouvernement marocains se poursuivent et se multiplient à l’avenir.

Évoquant, par ailleurs, les défis posés en Afrique, il a relevé que la crise sanitaire a révélé la fragilité du système de santé dans le continent, saluant l’exceptionnelle expérience marocaine sur le plan de la prévention et la gestion de l’opération de vaccination en masse.

Il a également exprimé son immense admiration pour le complexe portuaire Tanger Med,  »une réalisation unique en Afrique », exhortant le Maroc et les pays avancés dans ce domaine à partager leurs expériences réussies avec les autres pays africains.

De son côté, le président de la Chambre des conseillers a fait savoir que la délégation du parlement panafricain a unanimement estimé que la prochaine étape sera celle de  »la consécration de la démocratie au sein des parlements africains et aussi de la consolidation de la coopération entre les pays africains et cette institution parlementaire africaine ».

Il a également indiqué que cette entrevue a été l’occasion d’exposer aux membres de la délégation parlementaire africaine les réalisations du Royaume sur le chemin du développement socio-économique et la démocratie avancée, affirmant que la délégation a exprimé son désir de s’inspirer de l’expérience marocaine.

Mayara n’a pas manqué enfin de souligner que cette visite ouvre un nouveau chapitre sur le plan de l’implication dans les activités du parlement africain, conformément à la vision proactive de SM le Roi résolument tournée vers l’Afrique, qui représente pour le Royaume une priorité absolue dans tous les domaines.

La délégation conduite par le président du PAP, Charumbira Fortune Zephania, est composée principalement des quatre vice-présidents du PAP, à savoir Messouda Mohamed Laghdaf, Gayo Ashebir Woldergiorgis, Mendes Goncalves Dos Passos Lucia Maria et Ango Ndoutoume François, du président du Caucus de l’Afrique de l’Est, Mondon Michel Terence Hughes, et du député à la chambre des représentants égyptienne, président de la commission de coopération, des relations internationales et de la résolution des conflits au PAP, Sherif Mostafa Elgabaly.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Un ministre nigérian salue l’impulsion donnée par SM le Roi pour réunir les opérateurs des zones franches en Afrique

Tunisie: le déficit de la balance commerciale énergétique s’aggrave de 84% à fin septembre

Jerusalem post : le Maroc est le royaume de la lumière, le pays qui crée l’envie d’aller et revenir