Politique

El Yazami appelle à l’adaptation des politiques dédiées aux Marocains du monde aux mutations actuelles

Le président du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME), Driss El Yazami a appelé, jeudi à Rabat, à mettre les politiques dédiées aux Marocains du monde au diapason des mutations liées aux facteurs géographiques, démographiques, culturels et sociaux actuels.

S’exprimant lors d’un séminaire organisé conjointement par le CCME et l’Association des Régions du Maroc (ARM), sous le thème « renforcer la contribution des Marocains du monde au développement des régions », El Yazami a relevé que ces politiques doivent également tenir compte de la forte mobilité des élites professionnelles et du vieillissement des premières générations dans les pays d’émigration, notamment en ciblant les jeunes générations et les groupes vulnérables.

El Yazami a également souligné l’importance de se pencher sur le volet culturel qui devrait être le socle de la relation avec les nouvelles générations, ainsi que sur le soutien à la créativité des enfants d’immigrés. Il a présenté, dans ce sens, les propositions du CCME portant sur la création d’une agence marocaine d’action culturelle à l’étranger ainsi que l’élaboration d’une loi cadre définissant les droits des Marocains du monde.

Et d’ajouter qu’il existe des modèles concrets et divers d’implication de la communauté aux niveaux local et régional, à travers des liens forts avec leur région d’origine, notant que les 12 régions du Maroc sont non seulement l’espace territorial nécessaire au développement économique, mais aussi le terrain privilégié pour la mise en œuvre des politiques sectorielles et le renforcement de la participation effective des citoyens à la gestion des affaires régionales. Il a souligné, de même, que l’approche territoriale constitue la pierre angulaire de la mise en avant d’une politique renouvelée de mobilisation de la communauté marocaine à l’étranger.

La présidente du Conseil de la Région Guelmim-Oued Noun et de l’ARM, Mbarka Bouaida, a, pour sa part, insisté sur la nécessité d’institutionnaliser le dialogue avec les Marocains du monde à travers les instances consultatives régionales, appelant à la création d’instances consultatives régionales qui permettraient de recenser les compétences des Marocains du monde et de faciliter la communication entre eux.

Elle a également mis en avant la nécessité d’exploiter les opportunités offertes par la coopération décentralisée et les financements internationaux destinés aux réseaux nationaux, outre la consolidation de la communication et l’échange d’expériences et de conjuguer les efforts pour multiplier les vols entre les différentes régions du Royaume et le reste du monde.

Et de conclure que l’ARM est ouverte aux propositions concernant la révision de la loi relative aux régions, afin de permettre aux Marocains du monde de jouer un rôle effectif dans le développement territorial.

Lors de ce séminaire, auquel ont pris part des élus régionaux, des associations de l’immigration, des institutions publiques et des chercheurs en provenance du Maroc, de la Belgique, des Pays-Bas, de l’’Allemagne, de l’Espagne, de la France, du Canada et des Etats-Unis, les participants ont été unanimes à souligner l’importance d’établir une corrélation entre les spécificités spatiales et les communautés cibles pour la pérennité des projets. Ils ont appelé, par ailleurs, à placer l’action culturelle au cœur des contributions des Marocains du monde entier.

Les participants ont aussi appelé à contribuer à faciliter la circulation des compétences et des talents marocains à l’étranger entre leur pays d’origine et leur pays de résidence, à renforcer la confiance et à approfondir la coopération académique et scientifique dans divers domaines, ainsi qu’à faire de leurs diverses expériences, l’un des fondements de développement territorial.

Cet évènement intervient dans le contexte du débat national amorcé suite au discours de SM le Roi Mohammed VI que Dieu L’assiste du 20 août 2022 à l’occasion du 69ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple qui a mis l’accent sur l’importance de la mobilisation des Marocains du monde dans le processus de développement du Royaume.

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du processus de régionalisation avancée en cours, les collectivités territoriales, notamment les Régions, sont des partenaires incontournables en matière de mobilisation des compétences marocaines de l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *