Économie

Réunions BM-FMI à Marrakech, une opportunité de refléter le rôle « important » du Maroc au plan international (vice-présidente BM)

Les Assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) prévues à Marrakech en octobre prochain, mettront en avant le rôle « important » du Maroc sur la scène internationale, a souligné, jeudi à Washington, la vice-présidente et secrétaire générale de la Banque mondiale, Mercy Miyang Tembo.

“Ces assemblées qui se tiennent pour la première fois en Afrique depuis 50 ans seront l’occasion de souligner le rôle important dont s’acquitte le Maroc vis-à-vis de la communauté internationale”, a-t-elle indiqué dans une déclaration à la MAP.

Mme Tembo visitait, aux côtés de la ministre de l’Economie et des Finances Nadia Fettah et de la ministre de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, un des deux pavillons du Maroc mis en place à l’occasion des Réunions du printemps des deux institutions internationales qui se tiennent dans la capitale fédérale américaine jusqu’au 16 avril.

Interrogée sur la place qu’occuperont les questions africaines lors des prochaines assemblées, Mme Tembo a indiqué que l’accent sera notamment mis sur l’action de la Banque mondiale en termes de développement dans plusieurs parties du monde, relevant que durant les réunions du printemps, les débats se focalisent sur la feuille de route qui permet à l’institution internationale de continuer à riposter aux défis de développement.

Parmi ces défis, elle a cité les répercussions de la pandémie de Covid-19, les conflits et les crises alimentaire et énergétique, notant que la Banque mondiale a continué à apporter une réponse “rapide” à toutes ces crises.

“Nos discussions vont porter (aussi) sur l’évolution de la Banque, en termes de mission et de vision et en termes de modèle de fonctionnement, outre la capacité financière de l’institution à répondre à une crise”, a-t-elle expliqué.

Un programme diversifié de promotion des atouts et potentialités du Royaume, piloté par le ministère de l’Economie et des Finances, a été mis en œuvre aux sièges des deux institutions financières internationales tout au long de cette semaine.

Deux pavillons ont été mis en place, en collaboration avec la Maison de l’Artisan, au niveau des bâtiments principaux de la Banque mondiale et du FMI, dotés d’une superficie respective de 350 m2 et de 270 m2.

Les Réunions du Groupe de la Banque mondiale et du FMI rassemblent des acteurs d’horizons divers, dont des dirigeants des secteurs public et privé, des gouverneurs de banques centrales, des ministres, des parlementaires, des représentants d’organisations de la société civile et des experts issus des milieux universitaires autour des grands dossiers d’actualité, notamment la conjoncture économique mondiale, la lutte contre la pauvreté, le développement économique et l’efficacité de l’aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *