Divers

Transition énergétique : Les pays méditerranéens appelés à renforcer leur coopération pour relever les défis communs (participants)

Les pays de la région méditerranéenne sont appelés à renforcer leur coopération et à partager davantage leurs expériences en vue de relever les défis communs en matière de transition énergétique, ont souligné les participants à un panel organisé, mardi à Marrakech, dans le cadre de la deuxième édition du MeetMED Week.

« Les pays du pourtour méditerranéen sont aujourd’hui appelés à renforcer davantage leur coopération pour encourager les mesures d’efficacité énergétique et promouvoir le développement des énergies renouvelables, deux conditions clés pour la réussite de la transition énergétique », a souligné Saïd Mouline, Directeur Général de l’Agence Marocaine pour l’Efficacité Energétique (AMEE) qui prenait part à ce panel placé sous thème « Transition énergétique et climatique dans la région méditerranéenne ».

Faisant savoir que les pays méditerranéens font face à des défis communs qui dépassent les seules frontières nationales, M. Mouline a appelé les parties prenantes, les autorités locales, les opérateurs du secteur privé et la société civile dans la région, à encourager l’échange d’expériences, de savoir-faire et de bonnes pratiques, notamment à travers l’organisation d’événements de haut niveau, à l’instar du MeetMED Week.

M. Mouline a, par ailleurs, relevé que le Maroc est l’un des pays pionniers en matière d’efficacité énergétique, rappelant que depuis 2009, le Royaume s’est engagé, sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans une transition énergétique visant à développer les énergies renouvelables et à soutenir l’efficacité énergétique.

De son côté, Jauad El Kharraz, Directeur Exécutif du Centre Régional pour l’Efficacité Énergétique et les Énergies Renouvelables (RCREEE), a plaidé pour une coopération renforcée entre les pays de la région méditerranéenne afin d’améliorer la sécurité énergétique et de favoriser la transition vers une économie à faibles émissions de carbone.

« Nous avons œuvré ensemble pour accompagner l’intégration des mesures d’efficacité énergétique dans plusieurs secteurs de presque tous les pays du voisinage méridional au cours de la dernière décennie. Aujourd’hui, l’accent est mis sur les secteurs du bâtiment et des appareils électroménagers. Deux grands secteurs consommateurs d’énergie dans la région », a expliqué M. El Kharraz, mettant en avant l’importance d’attirer les investissements dans le domaine de l’efficacité énergétique.

M. El Kharraz n’a pas manqué de relever que le Royaume occupe toujours les premières places sur l’Indice Arabe de l’Énergie future (AFEX), le premier indice arabe natif dédié au suivi et à l’analyse de la compétitivité énergétique durable dans la région arabe, saluant, par la même occasion, les efforts « exceptionnels » consentis par le Royaume dans le domaine de la transition énergétique.

Pour sa part, la secrétaire générale de l’Association Méditerranéenne des Agences Nationales pour la Maîtrise de l’Energie (MEDENER), Roberta Boniotti, a appelé toutes les parties prenantes (décideurs politiques, parties prenantes nationales, autorités locales, opérateurs du secteur privé, société civile…) dans la région à fédérer leurs énergies afin de relever les défis communs et réussir la transition énergétique.

Tout en indiquant que la coopération régionale favorise le transfert de compétences, de méthodes et de technologies en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables, Mme Boniotti, a estimé que cette coopération pourrait prendre plusieurs formes : bilatérale, triangulaire ou multilatérale, en associant toutes les parties concernées. Dans ce sens, elle a félicité le Maroc pour les avancées réalisées sur la voie de sa transition énergétique, affirmant que le Royaume « a commencé très tôt ce processus et peut partager les meilleures pratiques avec les autres pays de la région, dans le cadre de la coopération Sud-Sud et la coopération Nord-Sud, afin d’atteindre notre objectif commun ».

Les autres intervenants ont, pour leur part, souligné l’importance de cet événement phare pour la région méditerranéenne, en tant que lieu idéal pour un dialogue politique de haut niveau où les décideurs politiques et les parties prenantes les plus pertinentes se réunissent pour échanger des expériences et discuter des prochaines étapes de la décarbonation de la région.

Organisé par MEDENER, RCREEE et AMEE, cet événement de trois jours s’inscrit dans le cadre du projet Mitigation Enabling Energy Transition in the Mediterranean région (meetMED), qui vise à renforcer la mise en œuvre des mesures d’efficacité énergétique et à améliorer le bouquet énergétique des pays bénéficiaires, en se concentrant sur le secteur du bâtiment par le biais d’une approche multi échelle, multi-partenaires et inclusive aux niveaux local et régional, favorisant ainsi la coopération régionale.

MeetMED Week a pour objectif de contribuer à la création de contextes socio-économiques plus stables, efficaces, compétitifs et plus résistants au climat dans les pays ciblés, et de constituer également une réelle opportunité pour le développement économique, à même de mettre en relief les atouts et potentialités du Maroc afin de renforcer l’attractivité et la compétitivité des écosystèmes publics et privés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *