Politique

L’absence de Lekjaa de le commission reporte la décision sur le statut unifi au vendredi

Des sources du journal « Al3omk » ont rapporté que l’absence du ministre chargé du budget, Fawzi Lekjaâ, de la réunion d’aujourd’hui avec les syndicats les plus représentatifs a retardé la décision finale sur le nouveau statut de base qui a été discuté et modifié.

Les sources ont déclaré que la réunion, présidée par le ministre de l’Éducation nationale et à laquelle ont assisté le ministre de l’Inlcuqsion économique, des Petites entreprises et de l’Emploi, ainsi qu’un représentant du ministère des Finances et certains cadres du ministère, a reporté la décision sur plusieurs dossiers nécessitant un financement à la réunion de vendredi à laquelle assistera le ministre Lekjaâ.

Selon Hassan Oumribat, membre du comité de dialogue sectoriel de l’Union nationale de l’éducation (UMT), la réunion de ce mercredi a abouti à un accord pour organiser des journées d’étude sur le mouvement de transition afin de vérifier ce dossier avant de publier la note qui le réglemente.

Il a également mentionné le retrait du système de sanctions disciplinaires inclus dans le statut de base gelé, le remplaçant par le système de la fonction publique, tout en travaillant à accélérer le rythme des procédures disciplinaires pour éviter les retards et la lenteur habituellement associés à ce processus.

Concernant le temps scolaire, Oumribat a ajouté sur sa page Facebook que ce sujet sera renvoyé à un comité permanent pour adapter les programmes et réduire les heures de travail.

Le même source a également évoqué le dossier de la « cellule 10« , qui concerne 20 236 enseignants, affirmant qu’une proposition, qui sera juste pour environ 95 % des concernés, sera adoptée comme étant la plus équitable pour cette catégorie.

Oumribat a expliqué que le représentant du ministère des Finances a présenté des clarifications et des chiffres précis dans ce contexte, et qu’il assistera à la réunion de vendredi pour discuter des coûts et du pourcentage de bénéficiaires de la seconde option pour résoudre le dossier.

Pour les enseignants en économie dans les établissements scolaires et les directions provinciales, le ministre a donné des instructions pour intégrer cette catégorie dans le cadre des spécialistes de l’économie et de l’administration.

Oumribat a fait allusion à d’autres dossiers sans donner de détails, et a déclaré qu’ils seront communiqués aux personnes concernées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *