Slider

Le Maroc occupe la 61e place mondiale en termes de puissance militaire. Les dépenses militaires continuent d’augmenter.

Le dernier rapport de l’Institut Royal des Études Stratégiques montre une amélioration du classement du Maroc en termes de puissance militaire au niveau mondial. Selon les indicateurs observés, le Maroc se classe 61e sur 145 pays, et 7e en Afrique, parmi 25 pays ayant d’importantes capacités militaires.

Cette avancée est attribuée à la mise en œuvre d’une stratégie militaire axée principalement sur le développement et la modernisation des systèmes de défense. Le Maroc occupe désormais une position avancée en termes de puissance navale, avec 121 navires militaires, se classant 25e au niveau mondial et 4e en Afrique.

Dans le contexte géopolitique instable et face à l’escalade des menaces transfrontalières, notamment en matière de terrorisme et de criminalité organisée, le Maroc a augmenté ses importations d’armes, atteignant 352 millions de dollars.

Les dépenses militaires ont continué à augmenter, représentant près de 4 % du PIB entre 2021 et 2022. Cette hausse s’explique par les efforts du Maroc pour moderniser et développer son arsenal défensif et son désir de développer une industrie militaire et de défense.

L’Institut Royal des Études Stratégiques a également confirmé l’amélioration du Maroc dans l’indice de lutte contre le terrorisme, grâce aux efforts des autorités de sécurité, notamment dans le démantèlement de nombreuses cellules terroristes. Le Maroc a également contribué à l’ouverture d’un bureau du Programme des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme et la formation en Afrique, une initiative inédite renforçant la confiance et l’estime envers la stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.

Le Maroc a également fait des progrès notables en matière de « soft power », renforçant sa position tant au niveau régional que mondial. Selon l’indice « the good country », le Maroc est en tête de l’indice de sécurité et de paix internationales, illustré par ses efforts importants dans le déploiement de forces de maintien de la paix des Nations Unies et sa bonne performance en cybersécurité.

Malgré les défis posés par l’instabilité régionale et la montée des risques de terrorisme et de criminalité dans la région du Sahel, le Maroc est classé 7e parmi les pays les plus pacifiques d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Le Maroc occupe une position moyenne dans l’indice des États fragiles, affecté par des facteurs externes tels que les tensions nationales, l’immigration, et la fuite des cerveaux.

Le Maroc s’est également classé parmi les 30 pays les plus sûrs au monde selon l’indice de sécurité des États mondiaux, en tête en Afrique, une réussite attribuée à une gestion efficace pendant la crise sanitaire.

Le pays a maintenu un niveau élevé de sécurité nationale, notamment avec la création de nouvelles entités de sécurité et le renforcement de leurs capacités opérationnelles et de formation pour faire face à diverses formes de criminalité. Le nombre de professionnels dans le domaine de la sécurité a augmenté pour relever ces défis.

Il est à noter que le taux d’agressions a augmenté de 87 % entre 2003 et 2018, en raison de la détérioration de l’état psychologique des individus, de la consommation de divers médicaments, et de l’aggravation des disparités sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *