Politique

Les professeurs des instituts de formation en soins infirmiers critiquent le ministère de la Santé pour son « mépris » de leurs revendications

Les enseignants chercheurs des instituts supérieurs de soins infirmiers ont exprimé leur mécontentement face à ce qu’ils ont décrit comme le « mépris » des responsables du ministère de la Santé et de la Protection sociale pour leurs revendications et l’absence d’une vision claire pour leur domaine d’activité, soulignant l’importance de prendre soin de cette catégorie en raison du rôle « central » qu’elle joue au sein des instituts de formation.

Cette position des enseignants a été exprimée par le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur et le Conseil de Coordination Sectoriel des Instituts Supérieurs des Professions Infirmières et Techniques de Santé, dans un communiqué dont le journal « Al3omk » a reçu une copie, après la fin du dialogue social qui a eu lieu entre le ministère de la Santé et de la Protection Sociale et les autres partenaires sociaux.

Le communiqué indique que le système de santé au Maroc connaît « une transformation et un changement radicaux qui ont été accompagnés d’un arsenal législatif abordant la spécificité de la formation dans le secteur de la santé et la manière de la promouvoir en valorisant les ressources humaines de ces instituts ».

De ce point de vue, le communiqué a déclaré que la catégorie des enseignants chercheurs joue un « rôle fondamental dans la formation du personnel de santé et dans l’amélioration de la recherche scientifique dans le domaine de la santé », appelant à prendre une série de décisions pour améliorer la situation des enseignants des instituts supérieurs de soins infirmiers.

Il a appelé à l’établissement d’une indemnité pour risques professionnels de manière uniforme pour tous les enseignants chercheurs sans discrimination ou injustice, à l’instar de tout le personnel des Instituts Supérieurs des Professions Infirmières et Techniques de Santé et du ministère de la Santé et de la Protection Sociale, selon le grade et avec effet rétroactif.

Il a également demandé la création d’une indemnité pour les tâches similaires à celles en vigueur dans les établissements d’enseignement supérieur, pour la gestion des départements et des programmes.

En ce qui concerne la promotion, il a souligné l’importance de sécuriser le cadre de l’enseignant chercheur au ministère de la Santé et de la Protection Sociale et de reconnaître sa spécificité, et d’accélérer la création de comités administratifs paritaires spécifiques aux enseignants chercheurs. En outre, il a appelé à l’activation des conseils d’établissement dans les Instituts Supérieurs des Professions Infirmières et Techniques de Santé.

Dans le même dossier de revendications, il demande l’accélération et l’activation des laboratoires de recherche scientifique, en les dotant des outils de travail appropriés et en créant des centres de doctorat dans les Instituts Supérieurs des Professions Infirmières et Techniques de Santé, tout en soulignant la nécessité d’augmenter le budget alloué à la recherche scientifique.

Il a plaidé pour l’activation de l’exemption des enseignants conférenciers qui ont déjà enseigné dans des établissements d’enseignement supérieur de la période de stage, à l’instar des universités conformément aux lois en vigueur. Il a également demandé à prendre en compte l’ancienneté de tous les employés ayant rejoint le poste de professeur conférencier au ministère de la Santé et de la Protection Sociale.

En matière de gestion, le dossier de revendications met en garde contre la nécessité de créer un service chargé de la gestion des affaires des enseignants chercheurs, à l’instar de ce qui est pratiqué à l’université, et de permettre aux Instituts Supérieurs des Professions Infirmières et Techniques de Santé de bénéficier d’une gestion indépendante SEGMA, comme c’est le cas pour un certain nombre d’établissements d’enseignement supérieur non universitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *