Politique

Le parti du RNI « expulse » le maire de Rabat du « WhatsApp » du bureau politique

Le journal « Al3omk » a appris de sources bien informées que le parti du Rassemblement National des Libéraux a récemment décidé d’écarter Asmaa Aglalou, maire de la ville de Rabat, de l’adhésion au bureau politique du parti.

Les sources du journal ont expliqué que le parti n’a pris aucune mesure publique ordonnant son expulsion de l’adhésion au bureau politique du parti, mais a plutôt œuvré à marginaliser son rôle. Elle n’a pas été invitée à assister au conseil national du parti, qui s’est tenu à Rabat hier, samedi.

Selon les sources du journal, le maire de la ville de Rabat n’a assisté à aucune réunion du bureau politique au cours des derniers mois, confirmant ainsi l’ampleur des différends entre elle et la direction du parti.

Les sources ont confirmé que le parti a supprimé Aglalou du groupe WhatsApp réservé aux membres du bureau politique, comme mesure « symbolique et disciplinaire » suite au refus du maire de répondre à l’invitation d’Aziz Akhannouch, le président du parti, de démissionner de la présidence de la commune de Rabat.

Ces mesures interviennent dans le contexte des problèmes rencontrés par le maire au sein de sa majorité à la commune de Rabat, où les conseillers des autres partis, en particulier l’Authenticité et Modernité et le Rassemblement National des Indépendants, refusent de traiter avec elle et demandent son renvoi.

Aglalou a été largement critiquée par les conseillers de sa majorité, en particulier par son propre parti, pour ce qu’ils ont considéré comme une « mauvaise gestion », une « prise de décision unilatérale » et une « absence de consultation avec les membres du conseil ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *