Slider

Bounou : M’Bemba a proféré des insultes aux joueurs marocains et a demandé à ses coéquipiers de blesser Ounahi

Le gardien international marocain, Yassine Bounou, a révélé les détails de l’incident impliquant Chancel Mbemba, le capitaine de l’équipe nationale congolaise, avec l’entraîneur des Lions de l’Atlas, Walid Regragui, lors d’un match contre la République démocratique du Congo à la Coupe d’Afrique des Nations.

Le gardien de but d’Al Hilal a déclaré, lors de son passage dans le podcast “Colinterview”, que ce qui s’était passé était un « malentendu » qui s’était transformé en « guerre médiatique », notant que Mbemba, le capitaine de l’équipe congolaise, incitait ses coéquipiers à blesser le Marocain Azzedine Ounahi.

Yassine Bounou a mentionné que Mbemba avait créé de la confusion dans ses déclarations après le match en disant que « seul Dieu sait les mots que Regragui lui avait adressés ».

Il a souligné que le capitaine de la République démocratique du Congo aurait dû fournir des détails ou ne rien dire du tout, ajoutant : « Ce qui a été rapporté est absurde… Le racisme peut exister partout sauf en Afrique ».

Le gardien de but de l’équipe nationale marocaine a poursuivi : « Il m’a dit ne me dis pas que je suis stupide, je n’ai pas vraiment compris ce qui lui arrivait… Il est parti en premier et j’ai essayé de le suivre, et mon coéquipier Youssef En-Nesyri m’a dit qu’il (Mbemba) lui avait adressé des insultes tout au long du match bien qu’il ne lui ait pas parlé directement, et il disait à ses coéquipiers de s’en prendre à Ounahi.

Walid Regragui, le sélectionneur national, a admis avoir commis une erreur en décidant d’aller serrer la main à Chancel Mbemba après le match de l’équipe marocaine contre la République démocratique du Congo, déclarant à propos de l’incident : « Peut-être ai-je fait une erreur. Parfois, ‘tu y vas avec de bonnes intentions’ pour serrer la main aux joueurs ou à l’entraîneur, mais peut-être que le timing de cet acte n’était pas approprié. Et comme je l’ai dit, je ne m’approcherai plus des joueurs ».

Regragui a ajouté : « Ce que j’ai fait était bien intentionné, et même la CAF a annulé la sanction, peut-être que je n’aurais pas dû lui serrer la main, et lui dire regarde-moi, pour me montrer un peu de respect, mais ce sont des choses qui arrivent dans le football, et je confirme que le timing de mon geste n’était pas approprié ».

La bagarre a commencé après que Regragui se soit dirigé vers Chancel Mbemba pour lui serrer la main, mais des conflits ont éclaté entre les membres des deux équipes, le coach marocain ayant été insulté par la manière dont Chancel Mbemba lui a serré la main sans le regarder dans les yeux, suivi d’un geste obscène du défenseur de Marseille envers le coach marocain.

La bagarre entre les deux parties puis entre les deux équipes s’est intensifiée, plusieurs altercations ayant éclaté sur le terrain et dans les couloirs menant aux vestiaires.

La fin du match a été marquée par une altercation verbale entre Chancel Mbemba, défenseur de l’équipe nationale de la République démocratique du Congo, et Walid Regragui, avant que plusieurs joueurs, dont Youssef En-Nesyri, interviennent pour défendre leur entraîneur, déclenchant un autre type de conflit dans le couloir menant aux vestiaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *