Économie

Le Maroc vise à augmenter le chiffre d’affaires de l’industrie des jeux vidéos à 30 milliards de dirhams

Le Maroc aspire à développer l’industrie du jeu vidéo, avec l’objectif d’atteindre un chiffre d’affaires de 30 milliards de dirhams d’ici 2030, selon le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaïd.

Lors d’une session de questions orales à la Chambre des conseillers ce mardi, Bensaïd a souligné que l’industrie du jeu vidéo génère un chiffre d’affaires mondial de 300 milliards de dollars.

Le ministre a souligné que cette industrie, qui fait partie de l’industrie culturelle, réalise d’importants chiffres d’affaires à l’échelle internationale, et a insisté sur la nécessité pour le Maroc de tirer parti de sa part de ce marché.

Le défi pour le Maroc, selon Mehdi Bensaïd, est de savoir comment les entreprises marocaines peuvent investir dans ce secteur pour créer de la richesse et de nouveaux emplois. Il a ajouté que le Maroc vise à réaliser entre 0,8 et 1 % du chiffre d’affaires international dans ce domaine, « qui évolue annuellement ».

Le ministre a mentionné que l’intelligence artificielle suscite des craintes, car les études internationales indiquent qu’elle menace certains métiers, « mais elle représente également une opportunité pour créer de nouveaux emplois, y compris dans l’industrie du jeu vidéo ».

Bensaïd a donné le coup d’envoi, le 24 mai dernier à Rabat, de la première édition du Salon marocain de l’industrie du jeu vidéo, parrainé par le roi Mohammed VI. Le lancement a vu la participation de la ministre de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, Ghita Mezour, du conseiller royal, André Azoulay, et de la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, ainsi que des ambassadeurs de Palestine et du Yémen au Maroc, et d’un large éventail d’acteurs du jeu vidéo, de créateurs, développeurs, et éditeurs, en plus des représentants du secteur privé, de la société civile, et des amateurs de jeux de tous âges.

Bensaïd a souligné, lors d’une déclaration aux médias en marge de l’événement, l’importance cruciale de l’industrie du jeu vidéo au Maroc, mettant en avant son potentiel énorme à surpasser d’autres secteurs économiques comme l’automobile et l’industrie pharmaceutique.

Il a expliqué que l’ambition du ministère est de passer de la consommation de jeux à leur fabrication, en établissant des infrastructures avancées et en créant une marque commerciale marocaine de renom dans ce domaine, particulièrement avec la présence de jeunes Marocains créatifs et talentueux dans ce secteur, qui sont souvent contraints à émigrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *