Slider

Le nombre de décès parmi les pèlerins marocains monte à 17, Baitas: le sujet n’a pas été discuté au Conseil du gouvernement

Le ministre chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a confirmé qu’il ne disposait pas des données concernant le nombre de pèlerins marocains décédés dans les lieux saints.

Baitas a précisé lors de la conférence de presse du Conseil du gouvernement, qui s’est tenue ce jeudi, que quelqu’un d’autre présenterait les données relatives à ce sujet, qui n’a pas été discuté initialement au Conseil.

Le nombre de pèlerins marocains décédés dans les lieux saints jusqu’à mercredi matin s’élève à 17, selon le journal « Médias24 ».

Le journal a ajouté, citant ses sources, que ce chiffre fait partie de la tendance habituelle, avec une moyenne annuelle de décès oscillant entre 30 et 45.

Le consul général du Maroc à Jeddah et chef de la délégation officielle a déclaré que le nombre de décès atteignait cinq, trois étant dus à des causes naturelles et deux à un épuisement par la chaleur avant le début des rites.

Les autorités saoudiennes ont annoncé une augmentation significative du nombre de décès parmi les pèlerins cette année, avec un total de 570 décès dus à une hausse sans précédent des températures, contre 241 l’année dernière.

Jusqu’à présent, les autorités saoudiennes n’ont pas révélé les nationalités des pèlerins décédés, mais des rapports médiatiques indiquent des décès parmi des pèlerins de plusieurs pays, y compris le Maroc, la Tunisie, l’Égypte et la Jordanie, alors que les autorités marocaines n’ont pas encore annoncé officiellement le bilan des décès parmi les pèlerins marocains.

D’autre part, des sources diplomatiques égyptiennes ont annoncé la mort d’au moins 323 pèlerins égyptiens, tandis que la Jordanie a enregistré plus de 40 décès et la Tunisie 35 décès au cours de cette saison de pèlerinage.

Des rapports médiatiques ont mentionné d’autres cas de décès parmi les pèlerins, avec des confirmations de plusieurs pays enregistrant des décès parmi leurs pèlerins, faisant de cette saison l’une des plus meurtrières des dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *