Économie

ouahri expose les développements du projet « Dirham électronique » et salue la décision de supprimer les subventions sur le gaz butane.

Abdelatif Jouahri, Wali de Bank Al-Maghrib, a révélé que la banque avait formé un comité pour étudier le lancement du « Dirham électronique », qui travaille depuis plus d’un an. Il a noté que la première étape à déterminer est l’objectif du lancement de cette monnaie, que ce soit pour combattre la circulation du cash ou pour l’inclusion financière, entre autres.

Le gouverneur a expliqué que Bank Al-Maghrib a réalisé un test interne ainsi qu’une démonstration technique concernant les transactions en « Dirham électronique », soulignant que « le plus difficile concerne ce qui est à venir, en particulier lorsqu’on aborde les aspects légaux, réglementaires et leurs répercussions sur la politique monétaire ».

Abdelatif Jouahri a mentionné, lors de la réunion du conseil de la banque centrale ce mardi 25 juin 2024, que le projet se déroule à moyen et long terme, notamment parce qu’il repose sur le développement des ressources humaines.

Concernant la suppression des subventions sur le gaz butane, Jouahri a approuvé cette mesure, notant que les ménages ne sont pas les seuls bénéficiaires des subventions, mais que certains secteurs tels que l’agriculture en consomment également en grande quantité, ce qui confirme que les ménages ne sont qu’une petite part des bénéficiaires de cet avantage.

Le gouverneur a également abordé la décision de réduire le taux d’intérêt, justifiant que l’inflation a diminué, avec une prévision que ce taux atteindra 2,7 %, incluant également les augmentations des prix des bouteilles de gaz.

Il a conclu en disant : « Nous avons atteint l’objectif souhaité, et il est probable que le taux de croissance atteigne 4,8 % en 2025, avec une augmentation du taux de croissance économique, en particulier pour le secteur non agricole ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *