Économie

La vision de Terrab pour une révolution verte en Afrique

Le Maroc, sous la direction clairvoyante le Roi Mohammed VI, a récemment mis en avant son engagement envers la prospérité de l’Afrique lors d’un événement de haut niveau sur la sécurité alimentaire, co-organisé par la Mission du Maroc auprès des Nations Unies à New York et le Groupe OCP. Cet événement s’inscrivait dans le cadre du Forum politique de haut niveau du Conseil économique et social de l’ONU sur le développement durable, témoignant de l’engagement marocain dans la coopération Sud-Sud et le développement partagé.

Mostafa Terrab, Président Directeur général du Groupe OCP, a mis en lumière l’importance critique de l’autosuffisance en engrais pour l’Afrique, soulignant que « sans engrais, nous ne pourrons produire que la moitié de la production alimentaire que nous produisons aujourd’hui. » Cette déclaration fait écho à l’urgence de développer une industrie africaine d’engrais basée sur les ressources naturelles abondantes du continent, afin de réduire la dépendance aux importations coûteuses.

Terrab a également relevé que le continent africain, riche en terres arables non cultivées, joue un rôle pivot dans la sécurité alimentaire globale. Il a critiqué la dynamique actuelle où l’Afrique, bien qu’étant un exportateur majeur de ressources naturelles utilisées dans la production d’engrais, reste un importateur net d’engrais finis. Cette situation paradoxale augmente les coûts pour les agriculteurs africains, limitant ainsi leur accès aux ressources nécessaires pour maximiser la productivité agricole.

Dans une démarche proactive, le Groupe OCP a initié une stratégie multidimensionnelle pour transformer cette réalité. En produisant des engrais directement sur le continent, avec une allocation significative destinée aux nations africaines, le Groupe OCP contribue désormais à une baisse des prix et à une meilleure disponibilité des engrais. Cette initiative, selon Terrab, a permis à l’Afrique de fabriquer 65% des engrais utilisés sur le continent, marquant un tournant décisif vers la souveraineté alimentaire africaine.

Cette intervention de Terrab ne se limite pas à la présentation des défis; elle propose également des solutions concrètes qui soutiennent une vision à long terme pour l’agriculture africaine. L’approche du Groupe OCP, qui inclut également des investissements massifs dans la capacité de production d’engrais (atteignant désormais 15 millions de tonnes), illustre l’ampleur de l’engagement du Maroc envers l’Afrique.

Le leadership de Terrab et du Groupe OCP dans cette « révolution verte » est un appel à l’action pour le continent africain, pour qu’il prenne en main sa sécurité alimentaire, utilise des ressources locales pour une agriculture durable, et soutienne les petits exploitants agricoles. Cette vision est alignée avec les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies, et souligne l’importance cruciale des partenariats intercontinentaux pour réaliser ces objectifs ambitieux.

En somme, l’intervention de Terrab à l’ONU n’est pas seulement un discours sur les capacités actuelles de l’Afrique, mais un manifeste pour un avenir où l’Afrique est au centre de la sécurité alimentaire mondiale grâce à ses propres innovations et ressources.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *