Grâce royale accordée à 450 détenus dont 22 condamnés pour terrorisme et extrémisme

20 août 2018 - 11:04

À l’occasion de l’anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, le roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 428 personnes condamnées par différents tribunaux du royaume, dont certaines sont en détention et d’autres en liberté, ainsi qu’à 22 personnes parmi les condamnés dans des affaires d’extrémisme et de terrorisme, a annoncé le ministère de la Justice dans un communiqué ce dimanche 19 août.

“Les bénéficiaires de la grâce royale qui sont en détention sont au nombre de 329 détenus se répartissant comme suit: remise de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 325 détenus, commutation de la peine perpétuelle en peine à temps au profit de 4 détenus” indique le communiqué.

D’autre part, il est précisé que parmi les condamnés en liberté, qui sont au nombre de 99, 29 obtiennent une grâce sur la peine d’emprisonnement ou son reliquat, 2 obtiennent une grâce sur la peine d’emprisonnement avec maintien de l’amende, 4 obtiennent une grâce sur les deux et 64 sont exemptés de l’amende seulement.

Le roi a également accordé sa grâce à 22 personnes parmi les condamnés dans des affaires d’extrémisme et de terrorisme ayant participé à la deuxième édition du programme “Réconciliation” (Moussalaha), visant la réinsertion de ces détenus et leur réconciliation avec la société.

Cette initiative royale intervient en réponse aux demandes de grâce que ces détenus soumettent au roi et “qui n’ont obtenu l’approbation royale qu’après avoir révisé leurs orientations idéologiques et après avoir officiellement annoncé leur rejet de toute forme d’extrémisme et de terrorisme, ainsi que leur ferme attachement aux constantes et aux sacralités de la Nation et aux institutions nationales”, précise le communiqué.

Les bénéficiaires de cette initiative royale obtiennent ainsi, pour 17 d’entre eux, une grâce sur le reliquat de la peine d’emprisonnement. Trois autres passent d’une peine perpétuelle à une peine à temps et enfin deux obtiennent une remise de peine d’emprisonnement.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

Meknès : Interpellation de 12 subsahariens pour implication présumée dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort (vidéo)

L’ONCF renforce l’offre des TNR et les mesures sanitaires à partir du 1er juin

Covid-19: mise en place d’un protocole pour la gestion du risque de contamination dans les lieux de travail