Draa Tafilalet, coin pour punir ou coin pour bien finir sa carrière ou les deux, mon général – Al3omk

Draa Tafilalet, coin pour punir ou coin pour bien finir sa carrière ou les deux, mon général

18010517_10155414607543984_3879392131555714453_n.jpg

Il est de ces régions, depuis Bournazel avec ses 83000 hommes à Bougafer en février 1933, qui tentent malgré tout de prendre le train du tant attendu développement. Si Sa Majesté le Roi a initié de grands projets dans la région, certains fonctionnaires et élus sans les nommer, des petits ou grands et parfois même de très  rikiki, s’entêtent à empêcher, par des agissements mesquins et inopportuns, le décollage de la région berceau de la dynastie Alaouite, Moulay Ali chérif, Rissani.

Des agissements de la sorte, par insouciance, par inadvertance voire par commandement à distance politicienne ou autre ne peuvent que nuire au décollage de la région et accentuer les frustrations d’une population déjà atteinte parfois jusque dans la chaire notamment lors d’aléas climatiques conjuguées au manque criant de structures de santé, d’éducation et d’infrastructures.

Alors quand un haut fonctionnaire, par excès de zèle ou insouciance, frêne le déroulement normal de la réalisation de projets structurants dans le domaine de l’éducation et la formation, domaine qui va être érigé en priorité nationale, il est du devoir de l’état de montrer l’exemple aux autres pour éviter la multiplication des cas de figures de retards de projets comme Alhoucima. Les responsabilités qui incombent aux hauts fonctionnaires dans les projets socio-économiques et la vision stratégique du souverain sont immenses et peuvent avoir des répercussions sur la stabilité sociale des populations et des régions. La régionalisation avancée va à l’encontre de tels agissements. Et de ce fait, tout retard imputé à une institution ou à un fonctionnaire devrait être sanctionné par les autorités compétentes afin de mettre un terme aux agissements des irresponsables qui ne veulent,  au plus parfois, que satisfaire leur ego ou contrarier un élu ou encore un subalterne.

La région Draa Tafilalet, à cet égard, souffrant d’un retard énorme à rattraper, devrait bénéficier d’un « Plan Marshall » en terme d’administration. Il faudrait une discrimination positive en la matière afin de sortir du marasme accumulé pendant des années. Il faudrait des incitations pour que d’efficaces et de meilleurs fonctionnaires s’installent là où l’effort national doit être concentré afin de remédier aux déséquilibres territoriaux.

Si la volonté du Souverain n’est pas suivi d’effet sur le terrain, nous ne pourrons que s’attendre à des mécontentements et des frustrations. Et si l’irresponsabilité n’est pas sanctionnée et montrée en exemple la volonté du souverain restera un vain mot à qui veut l’entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top