Casablanca: Recueillement en hommage aux victimes de l’attaque terroriste en Nouvelle-Zélande – Al3omk

Casablanca: Recueillement en hommage aux victimes de l’attaque terroriste en Nouvelle-Zélande

Hommage-aux-victimes-de-l’attaque-terroriste-en-Nouvelle-Zélande2.jpg

Un moment de recueillement a été observé, dimanche soir à Casablanca, en hommage aux victimes de l’attaque terroriste ayant ciblé deux mosquées dans la ville de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Des acteurs associatifs, des militants et de simples citoyens ont répondu à l’appel lancé par des associations en vue de se rassembler devant la stèle commémorative des victimes des attentats du 16 mai 2003 à Casablanca, sise Place Mohammed V.

Des dizaines de participants ont porté des fleurs et des bougies à la mémoire des fidèles lâchement tués, alors qu’ils accomplissaient la prière du vendredi.

Le président de l’association Marocains Pluriels, Ahmed Ghayet, a expliqué à la MAP que les participants « ne sont que les porte-voix, parce que c’est toute la société marocaine qui a exprimé son refus du terrorisme et de la barbarie tout simplement ».

« Cinquante musulmans, dont des enfants, ont été tués en Nouvelle-Zélande. Ailleurs, ce sont des tombes juives qui sont profanées ou des chrétiens qui sont maltraités. En fait, le terrorisme n’a ni couleur, ni religion, ni passeport », a-t-il déploré.

Cette action vise à témoigner « notre soutien au peuple néo-zélandais qui fait face à l’adversité avec beaucoup de courage et notre sympathie envers les familles des victimes ».

De son côté, la présidente de l’Association marocaine des victimes du terrorisme, Souad Bakdouri Al Khamal, a relevé que les participants à ce rassemblement ont voulu exprimer « leur totale solidarité » avec les familles et proches des victimes, ainsi que leur ferme condamnation du terrorisme.

Elle a souhaité que la communauté internationale prenne des décisions plus strictes à l’encontre des porteurs des idées extrémistes, de quelque nature soient-elles, du fait que ce sont la haine et le racisme qui ont motivé cet acte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top