Pour lutter contre le racisme, l’association GADEM publie la mallette pédagogique : «Vivre ensemble au Maroc». – Al3omk

Pour lutter contre le racisme, l’association GADEM publie la mallette pédagogique : «Vivre ensemble au Maroc».

confer-2.jpg

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, célébrée le 21 mars, l’association marocaine de lute contre le racisme « GADEM » a lancé la mallette pédagogique : «Vivre ensemble au Maroc». 

Il s’agit d’une boite à outils, en français, fournissant « des ressources permettant de lutter contre les préjugés et stéréotypes de manière ludique et pédagogique » dans les milieux des jeunes « quelles que soient leurs nationalités et leurs origines, dans le but de favoriser la construction d’une société cosmopolite, inclusive et plurielle, et de prévenir les discriminations raciales et l’exclusion qui en découle.», selon un communiqué de l’association.

Elle s’adresse essentiellement aux éducateurs et animateurs des associations travaillant dans le domaine de l’immigration et se décline en jeux ludiques, livrets d’histoire et de coloriage visant les jeunes à partir de 7 ans autour de thèmes: « Regards sur le monde » ( نشوفو الدنيا ,  « Regards sur les migrations »  ( (نشوفو العالم… etc. Parmi les personnages historiques marocains célébrés par ces livrets on retrouve: le voyageur Ibn Battouta, le roi Juba 2 et d’autres.

La mallette a été développée avec plusieurs associations spécialisées comme «Migration et développement », « l’Heure joyeuse ». Elle sera également mise à la disposition des institutions nationales compétentes.

N’ayant pour le moment aucun soutien institutionnel dans son initiative, GADEM, projette, selon Khalid Alioua membre de son conseil d’administration, de travailler à cet égard, avec « l’Observatoire nationale de la migration » présidé par Khalid Zerouali et dépendant du ministère de l’Intérieur.

La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale a été proclamé en 1966 par les Nations unies, en mémoire de 69 personnes tuées à Shapeville en Afrique du Sud lors d’une manifestation pacifique contre les lois de l’Apartheid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top