Une Marocaine égorgée chez elle en Italie

09 mai 2019 - 12:20

Une femme Marocaine, du nom de Damia El Assali, a été retrouvée morte ce mercredi 8 mai chez elle, à Pianello Val Tidone, à Borgonovo, une municipalité de la province de Piacenza, en Italie. Elle aurait été égorgée.

Son mari et ses deux enfants n’ont pas encore été retrouvés, et les autorités n’excluent aucune piste, pas même le meurtre, fait savoir le média italien Ilgiornale.it. Cette disparition certes fait poser des questions. Les enfants ont deux et quatre ans. Et ainsi que leur père ils sont introuvables.

Le meurtre remonterait à plus d’une journée, proportionnellement à l’heure de la découverte du corps, qui a été retrouvé mercredi matin par les services des incendies. La mort remonterait donc à mardi. Quant au corps, il présenterait de nombreuses blessures au niveau du cou, faites selon toute vraisemblance par une arme tranchante.

Son mari, un certain Abdul Karim, également marocain, et âgé de 42 ans, serait activement recherché par les forces de l’ordre ne serait-ce, précise le média, que parce que les enfants en bas âge doivent être retrouvés. Et rappelons que la piste du meurtre n’est pas écartée.

Ilgiornale explique que selon les premiers éléments de l’enquête il y a eu dans le passé des disputes entre la victime et son époux (mais rien de dramatique connu) concernant le fait que ce dernier était au chômage et qu’il avait refusé plusieurs emplois qu’on lui a proposés. « C’est peut-être la raison des conflits familiaux », écrit le journal.

La victime aurait une autre fille, âgée de 22 ans, et étudiante au Maroc. Elle aurait divorcé d’un premier mari avant de quitter le Maroc et d’épouser Abdul Karim.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Arrestation en Espagne d’un présumé recruteur de l’organisation terroriste Daech

Covid-19: les Etats-Unis atteignent le cap de 200.000 décès

Covid-19: Un test israélien avec des résultats en 1 seconde et une précision de 95%