Du nouveau pour la route "express" entre Tiznit et Dakhla

21 juin 2019 - 07:48

Un nouveau prêt vient d’être accordé au Maroc par le Fonds arabe pour le Développement économique et social (FADES). Celui-ci concerne, entre autres, la liaison routière entre les villes de Tiznit et Dakhla, en passant par celle de Laâyoune.

La Convention a été signée, cette semaine, par le Gouvernement marocain, En l’occurence, il a été représenté par les Ministres de l’Economie et des finances, Mohamed Benchaaboun, et de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara. Du côté du FADES, c’est Abdullatif Yusuf Al-Hamad, Directeur général et Président du Conseil d’Administration, qui a paraphé cet accord.

Dans le détail, il consiste en deux prêts d’un montant total de 2,27 milliards de dirhams. L’un concerne le projet de réalisation de la voie “express” de la ville de Laâyoune, en cours de réalisation. Ses travaux ont été lancés en 2017. “Cet axe qui est la principale liaison routière entre le nord et le sud du Royaume permettra de renforcer les liens entre le Maroc et les pays de l’Afrique Subsaharienne”, indique-t-on.

L’autre prêt porte sur le projet de surélévation du barrage “Mohammed V”, dans la région de l’Oriental. Il a pour objectif d’améliorer et de réguler les eaux de l’Oued Moulouya ; il “compensera la faible capacité de stockage du barrage en raison de l’accumulation des sédiments au fond de sa retenue”.

Il est à noter que le FADES intervient au Maroc, depuis plus de 40 ans, une période durant laquelle il a participé, à hauteur de 4,4 milliards de dollars, à différents projets d’infrastructures.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

Un nouveau symptôme atypique du coronavirus découvert par des médecins américains

La NASA alerte sur l’approche d’un astéroïde de la taille d’un terrain de foot

La nouvelle maladie de Kawasaki fait son apparition en Algérie