Droit de grève: la FSM demande au gouvernement marocain de le retirer

09 août 2019 - 12:06

La fédération syndicale mondiale FSM représentant environs 100 millions de travailleurs dans 132 pays a adressé hier, le 7 Août 2019, un courrier au chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani, concernant la transmission du projet de loi organique de la grève au Maroc au parlement avant qu’il serait négocié par la classe ouvrière et ses organisations syndicales.

FSM a exprimé dans ce courrier sa protestation envers ce fait, en disant que toutes les conventions internationales dans le secteur du travail exigent la négociation des lois sociales avant de les renvoyer au parlement.

Dans le même sens, la fédération a exprimé aussi son point de vue envers ce projet de loi.

Selon elle, ce projet vise d’abord à battre le droit de grève en tant que droit social et constitutionnel légitime pour la classe ouvrière afin de défendre ses intérêts matériels et moraux, comme l’article 29 de la constitution exprime, Et à priver la classe concernée de son emploi sans conditions légales et sociales. Ainsi que à criminaliser le travail des syndicats.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

L’accès au territoire national à compter du 15 juillet, une opération “exceptionnelle” qui ne signifie pas une ouverture des frontières

Maroc: prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 août

Laftit tient une réunion avec les secrétaires généraux et présidents des partis politiques